Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Un coupon de 4,625% pour la nouvelle obligation Rolls-Royce Plc en euro

Le motoriste Rolls-Royce Plc, équipementier d’Airbus et de Boeing, vient de lever l’équivalent de deux milliards d’euros en trois tranches. Libellées en euro, dollar et livre, les nouvelles obligations devraient être notées "BB-" ( catégorie spéculative chez Standard & Poor’s).

Rolls-Royce Plc, l’un des piliers de l'ingénierie britannique avec Jaguar Land Rover, a sollicité les investisseurs obligataires ce mercredi, dans le but d’obtenir un financement indispensable à la poursuite de ses activités.  

Sur fonds de pandémie et de Brexit, la firme a dû proposer un rendement plutôt attractif par les temps qui courent. Pour ne retenir qu’elle, l’obligation à six ans libellée en euro (coupure de 100.000) est assortie d’un coupon fixe de 4,625%.

Emetteur Coupon Maturite Taille Devise
Rolls-Royce Plc 4,625% 16/02/2026 750 millions EUR
Rolls-Royce plc 5,75% 15/10/2027 545 millions GBP
Rolls-Royce Plc 5,75% 15/10/2927 1 milliard USD

Indépendamment du niveau de rémunération (il y a deux ans, RR avait pu emprunter sur une maturité similaire à du 0,875%…), le succès de l’opération démontre clairement que le marché obligataire à haut rendement demeure une source viable de financement pour les entreprises en difficultés.

Plan de refinancement de cinq milliards

Cette levée de dette obligataire cadre avec le vaste plan de refinancement (5 milliards d’euros) annoncé jeudi dernier par le management. Prévoyant également une augmentation de capital et la sollicitation/extension de prêts bancaires, il est censé assurer la viabilité du motoriste, miné par la crise sans précédent secouant l'industrie aéronautique.  

Pour Rolls-Royce, "il s'agit d'un plan complet qui permettra d'éviter tout problème de liquidité durant cette crise", estime le management.

Crise de l'aviation civile

Affranchie de sa division automobile vendue à la fin du siècle dernier à BMW, Rolls-Royce Plc concentre pour rappel ses activités sur la construction de moteurs pour l’industrie aéronautique. Sa clientèle est ainsi composée de plus de 400 compagnies aériennes, 160 forces armées et plus de 5.000 clients dans le secteur de l'énergie et du nucléaire. 

Pour le groupe, le principal défi vient bien sûr de l'effondrement du transport aérien long-courrier mondial.

Et pour cause, la crise de l'aviation civile signifie pour Rolls-Royce moins de commandes et moins d'activité de maintenance, ce qui va réduire durablement son chiffre d'affaires, lequel a d’ailleurs diminué d’un quart à 5,8 milliards de livres (6,5 milliards d'euros) au premier semestre.

Et tandis que les analystes ne s'attendent pas à un retour à la normal pour 2024 au plus tôt, le motoriste doit également faire face aux enjeux environnementaux. 

Plan d'économie

En parallèle de son plan de recapitalisation, la firme a également annoncé il y a quelques semaines des cessions d'actifs pour deux milliards de livres (2,25 milliards d'euros) ainsi que la suppression de 9.000 emplois (soit 17% de ses forces vives). Les activités d’aérospatiales civiles seront les principales touchées. 

Ce plan, qui doit permettre au constructeur fondé par Henry Royce et Charles Rolls d'économiser 1,3 milliard de livres (1,45 milliard d'euros) à un horizon de 18 mois, se traduit également par une chasse aux coûts afin de permettre au groupe de s’adapter "au nouveau niveau de la demande de ses clients".