Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Le point sur l’obligation Kinepolis 2,75% 2026 en euro

D’une maturité égale au 18 décembre 2026, les prix de l’obligation Kinepolis au coupon 2,75% semblent se stabiliser aux alentours de 74% du nominal sur le marché secondaire, contre un peu plus de 91% fin septembre.

Sur base de cette décote, l’investisseur confiant dans les perspectives de l’icône belge des salles de cinéma peut tabler sur un rendement annuel de l’ordre de 8,3%. Précisons que cette souche obligataire libellée par coupures de 100.000 euros ne bénéficie d’aucun rating.

Les tensions observées sur l’obligation ne sont pas liées à une annonce particulière de Kinepolis. Elles sont plutôt la conséquence des mauvaises nouvelles qui s’enchaînent depuis quelques jours dans le secteur. L’emprunt 2,75% 2026 avait même, jusqu’il y a peu, plutôt bien résisté au nouveau contexte créé par la pandémie de Covid-19, évoluant aux alentours des 95% du nominal depuis la mi-mars.

Mais début octobre, la décision prise par Cineworld, de fermer provisoirement ses 536 salles de cinéma aux Etats-Unis et ses 127 salles au Royaume-Uni, et le report du nouveau James Bond ("No Time To Die") sont venus rappeler aux créanciers de Kinepolis les difficultés rencontrées par les acteurs du secteur.

Mercredi, une piqûre de rappel est venue cette fois d’AMC Entertainment. Le premier exploitant de salles de cinémas au monde a annoncé être en recherche active d’argent frais pour faire face à ses difficultés financières, alors qu’il pourrait être à court de liquidités dès la fin de cette année.

Les analystes de KBC Securities estiment toutefois que Kinepolis est dans une meilleure position par rapport à AMC. Rappelons que le groupe est notamment propriétaire de la plupart de ses complexes cinématographiques, tandis que ses échéances de dettes sont relativement éloignées. Kinepolis pourrait même peut-être tirer profit des difficultés de ses concurrents, estime-t-on chez ING.

Kinepolis exploite 55 cinémas situés en Belgique mais aussi dans six autres pays européens dont la France, l'Espagne et la Pologne, pour ne citer qu'eux.

Depuis l'acquisition du groupe canadien Landmark Cinemas et celle du groupe américain MJR, l'exploitant belge en compte également 56 outre-Atlantique. Au total, cela représente 1.079 écrans pour quelque 200.000 places assises et plusieurs dizaines de millions de visiteurs chaque année.