Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Pinterest, le réseau social qui monte à Wall Street

Pinterest, le réseau social dédié au partage d’images, a flambé jusqu'à 39% en cours de séance le 29 octobre dernier, galvanisé par des résultats exceptionnels, sur fonds d’une hausse sans précédent de l’interaction des utilisateurs avec les espaces shopping de la plateforme. 

Moins connu que les Instagram, Twitter ou Snapchat, Pinterest se distingue en cette année 2020 (synonyme de sa dixième année d’existence), bien aidé il est vrai par le confinement. 

Pour ceux qui ne serait pas familiers du réseau social, Pinterest permet d’épingler ("to pin" en anglais) les photos que vous aimez (idées déco, mode, loisir…) sur des tableaux d’inspiration que vous éditez selon vos choix et que vous pouvez ensuite partager. 

Comme ses pairs, la plateforme accessible sur ordinateur, tablette et naturellement smartphone, tire l’essentiel de ses revenus des recettes publicitaires payées par les entreprises, mais pas que.

Pinterest joue également sur un autre levier qu’est celui de l’e-commerce. Tandis que la pandémie bouleverse profondément les habitudes de shopping et accélère les achats en ligne, le réseau social s’est d'ailleurs efforcé ces derniers mois de proposer de nouvelles possibilités à ses utilisateurs.  

Grâce à la magie des algorithmes, lorsque vous cliquez sur des photos (une montre, une lampe ou un gilet par exemple), vous obtenez des recommandations d'objets identiques ou similaires que vous pouvez ensuite acheter via Pinterest ou directement sur le site de la marque. 

Pinterest se trouve en ce sens à la croisée des chemins entre un réseau social, un moteur de recherche et un site d’e-commerce, car il est utilisé par de nombreuses marques, qui y mettent des photos de leurs produits pour tenter d'attirer des clients.

A la croisée des chemins

Et ça marche ! Surfant sur la pandémie et le boycott de Facebook (au profit d'autres réseaux) par certains grands annonceurs, les revenus de la plateforme ont bondi de 58% à 443 millions de dollars au troisième trimestre, largement au-dessus des attentes.

“Nous avons observé une accélération sans précédent du e-commerce, avec une augmentation de 85% des utilisateurs interagissant avec les espaces shopping de la plateforme”, s'est réjouit la direction.

Sur le trimestre, la firme de la Silicon Valley dit par ailleurs avoir atteint 442 millions d’utilisateurs, soit une hausse de 37%. Sans faire de bruit, la plateforme préférée des « femmes au foyer » et plébiscitée de sucroît par la génération Z (celle née alors que le numérique était déjà bien installé dans la société) compte ainsi plus de fidèles que Twitter.

Pour le trimestre en cours (presque fini), Pinterest, qui cumule environ 2.400 employés dans le monde, anticipe une croissance de son chiffre d'affaires de 60%, ce qui a motivé certains analystes à rehausser leur target price sur l’action.  

Goldman Sachs table sur 81 dollars

C’est notamment le cas de Goldman Sachs. Manifestement impressionnée par la tournure des choses et les prévisions du management, la banque d'affaires américaine a relevé à 81 dollars son objectif de cours, tablant sur un potentiel de hausse de 30% sur base du cours actuel de 62 dollars*.

Goldman Sachs estime que les petites plateformes comme Pinterest sont plus à même d'engendrer des engagements auprès des internautes (comprenez par-là des passages à l’acte sur sa plateforme de shopping), la rendant dès lors attractive pour les annonceurs.

Si l'action Pinterest vous intéresse, n'hésitez pas à nous communiquer vos ordres au +32(0)2/533.22.40 ou via info@goldwasserexchange.be

(*) source Bloomberg