Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

La nouvelle obligation Lufthansa 3% 2026 en euro reste proche de son prix d’émission

Deutsche Lufthansa vient de lever un milliard d’euros au détour d'un emprunt à six ans. L’intérêt marqué des investisseurs pour le papier de la compagnie aérienne allemande rassure et confirme la capacité de l’entreprise à se financer par elle-même. C’était la deuxième fois en effet que l'entreprise empruntait sur le marché obligataire depuis qu’elle a bénéficié d’un plan de sauvetage de 9 milliards d’euros de l’État allemand.

Demande supérieure à l’offre

Le milliard d’euros prêté à la Lufthansa devra être remboursé au plus tard le 29 mai 2026. D’ici là, le transporteur aérien devrait s’acquitter d’un coupon de 3% chaque année. C’est un peu mieux que le niveau de 3,125% annoncé à l’entame de l’opération sur le marché primaire.

La rémunération a pu être réduite en raison de l’engouement des investisseurs pour les nouvelles obligations Lufthansa, lequel s’illustre par un carnet d’ordres bouclé sur une demande quatre fois supérieure au montant offert.

Sur le marché secondaire (là où s'échange la dette déjà émise), l’obligation Deutsche Lufthansa AG 3% 29/05/2026 libellée par coupure de 100.000 euros et notée "BB-" (High yield) chez Standard & Poor’s est plutôt bien orientée. Elle s’échange sur le marché secondaire à 99,48% du nominal, proche de son prix d’émission de 99,39%. L’investisseur peut dès lors compter sur un rendement de 3,10%.

Liquidités renforcées

Le milliard d’euros collecté par Lufthansa s’ajoute aux 600 millions d’euros levés le mois passé, à travers l’émission d’une obligation convertible, a précisé Lufthansa.

Ces deux nouvelles émissions obligataires renforcent encore la position de liquidité de la société, indique-t-on chez Lufthansa. Au 30 septembre, l’entreprise disposait de 10,1 milliards d'euros de cash.

Echéances 2021 refinancées

Le succès des deux transactions témoigne aussi de la confiance du marché des capitaux dans notre société et nos mesures de restructuration, souligne le groupe allemand. La majorité des 3,2 milliards d’euros d’emprunts arrivant à échéance en 2021 ont déjà été refinancé, a-t-il précisé.

Impacté par le Covid-19, Lufthansa espère retrouver en 2021 une offre représentant 50% du niveau d’avant la pandémie. Ce niveau est nécessaire pour retrouver des flux de trésorerie positifs, explique le premier groupe européen de transport aérien. Il s’attend entre-temps à un "hiver difficile" en raison du rebond de la crise sanitaire.

Avec 135.000 employés, le groupe Lufthansa a réalisé l’année dernière un chiffre d'affaires de 36,4 milliards d’euros. Ses derniers résultats trimestriels sont disponibles (en anglais) via ce lien URL.