Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

CSI, une belle histoire américaine

Computer Services Inc., qui présente ce lundi les résultats de son 3ème trimestre 2020-2021, est une entreprise américaine peu connue du grand public. Elle est pourtant le n° 4 sur le marché américain de la technologie financière.

C’est aussi une entreprise qui est née avec l’informatique et son histoire est de celles que l’on raconte volontiers au coin du feu : lancée en 1965 à Paducah, une petite ville du Kentucky, par un comptable, John Williams (il a pris sa retraite il y a 3 ans seulement), avec une petite équipe et… 3 clients, elle emploie aujourd’hui un bon millier de personnes, si bien qu’elle reste, selon les normes américaines, ce qu’on appelle chez nous une PME. Mais une PME à la pointe du progrès, lequel est forcément technologique aujourd’hui. La spécialité de CSI, ce sont les fintechs (un concentré de finance et de technologie, que les banques ont longtemps ignoré mais qu’elles considèrent aujourd’hui comme de dangereux concurrents) et les regtechs (gestion du risque financier). CSI est une entreprise qui fonctionne très bien, dans une certaine discrétion, certes, mais, selon American Banker, la référence du secteur, elle fait partie du top 20 des meilleures fintechs. Et la Bourse en est consciente. En 5 ans, le cours de CSI (qui est cotée sur l’OTC) a triplé et cette ascension était d’une régularité exemplaire jusqu’en février 2020. La chute a été brutale (- 25 %), mais brève (3 mois seulement). Et depuis juillet dernier, le cours a repris son ascension régulière : CSI vaut à l’heure actuelle 61 dollars environ, soit 35 % de plus qu’au 1er janvier 2020. C’est donc une valeur sûre opérant sur un marché d’avenir.