Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

L'obligation K+S AG 2,625% 2023 par 1.000 euros passe sous le pair

Les prix de l'obligation K+S 2,625% 2023 par 1.000 euros ont brutalement reculé sur le marché secondaire jeudi, passant nettement sous le pair. En cause: l’enquête ouverte par la BaFin, le régulateur financier allemand, sur les bilans financiers de l'entreprise spécialisée dans la fabrication d’engrais.

L'obligation K+S 2,625% 2023 se négocie ainsi aux alentours de 97,65% du nominal, contre 100,6% mercredi soir. En corollaire, le rendement de cet emprunt noté "B" (catégorie "Hig yield") chez Standard & Poor’s atteint 3,8%.

L’annonce mercredi soir de l’ouverture d’une enquête à l’initiative de l’autorité de régulation allemande des marchés, la BaFin, sur les bilans financiers du groupe minier a servi de déclencheur. Partant, les investisseurs ont relevé nettement la prime de risque liée à la détention de papier K+S.

La BaFin soupçonne le producteur d’engrais d’avoir surévalué certains actifs dans ses derniers comptes annuels et semestriels. "Les actifs reportés dans les comptes consolidés au 31 décembre 2019 et les comptes abrégés au 30 juin 2020, notamment les actifs non courants, peuvent être surévalués", estime le régulateur financier allemand.

L’enquête qui démarre pourrait être étendue à d’autres éléments du bilan, si d’autres indications de comptabilité incorrecte venaient à être découvertes.

Du côté de K+S, on affiche sa volonté de coopérer pleinement à l'enquête et le management affirme qu’il pourra invalider les arguments de la Bafin.

A propos de K+S

Les racines de K+S remontent au 19e siècle. À cette époque, les mineurs en Allemagne ont extrait les premiers gisements de potasse du monde et ils ont commencé à produire des engrais. Aujourd'hui, le groupe K+S est une société minière indépendante axée sur les segments de l'agriculture (engrais, fertilisants…), de l'industrie (composants pour huile minérale, pour textile, potassium, magnésium…), de la consommation privée (sel culinaire…) et des collectivités (sel de déneigement…).

Les produits et services de K+S sont essentiels pour l'approvisionnement de la population dans les domaines de la médecine, de la pharmacie, de la production alimentaire, de l'agriculture et de l'alimentation animale.

K+S possède des sites de production en Europe ainsi qu'en Amérique du Nord et du Sud. Il emploie plus de 14.000 personnes dans le monde et sa capitalisation boursière avoisine 1,74 milliard d’euros à la bourse de Francfort.

Ses communiqués financiers sont accessibles via ce lien URL.