Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Plébiscitée par les analystes, l'action Microsoft toujours plus haut

33 des 36 analystes qui couvrent le dossier distillent un conseil d'achat sur l’action Microsoft, avec un objectif de cours consensuel à douze mois de 279 dollars, soit une marge de progression de 16% en regard du dernier cours de clôture*.

L’action, qui a touché un plus haut historique de 249 dollars en séance hier, est soutenue ces derniers jours par l’annonce de la signature par la firme de Redmond d’un contrat avec l’armée américaine, portant sur la fourniture de casques de réalité augmentée (HoloLens).

Dans le cadre de cet accord à 22 milliards de dollars, la division de cloud computing Azure de Microsoft livrera plus de 120.000 unités de cet équipement destiné aux forces de combat rapproché.

Portant sur dix ans, cette entente resserre encore un peu plus les liens tissés entre Microsoft et le Pentagone. On se souvient qu’en septembre dernier, la société avait dribblé son concurrent Amazon en obtenant un contrat de services informatique dématérialisée (cloud) de dix milliards de dollars.

Avec en toile de fond le gaming, Morgan Stanley vise les 290 dollars

La valeur était également soutenue en début de semaine par Morgan Stanley, bullish sur le dossier avec un target price qui vient encore d’être relevé à 290 dollars. 

Dans une note de recherche, les analystes de la banque d’affaires américaine estiment qu’avec 18 millions d'abonnés au Game Pass et plus de 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels sur Xbox Live, Microsoft pourrait bientôt devenir le « Netflix des jeux video ».

Faisant partie des piliers de la stratégie du groupe en matière de gaming (un segment à la rentabilité élevée), le Game Pass permet d'accéder à une bibliothèque de jeux sur Xbox One, PC, smartphone, tablette, etc.

Morgan Stanley pointe également les négociations en cours pour acquérir Discord, cette messagerie instantanée qui a vu son nombre d’utilisateurs exploser depuis le début de la crise sanitaire. 

Très populaire auprès des gamers mais pas que, Discord permet de créer des groupes de discussion au sein desquels les participants peuvent créer différents salons et catégories de conversations. 

L'acquisition de cette startup permettra à la société fondée par Bill Gates de consolider sa présence dans le domaine des réseaux sociaux. 

Estimée à quelque dix milliards de dollars ou davantage, il s’agirait de sa plus grande acquisition depuis l'achat de LinkedIn (26,6 milliards il y a cinq ans).

Si l'action Microsoft vous intéresse, n'hésitez pas à nous communiquer vos ordres d'achat au +32 (0) 2 533 22 40 ou via info@goldwasserexchange.be

(*) Source Bloomberg