Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Akwel, le discret spécialiste des composants pour la mécanique

La société française Akwel, qui est cotée sur Euronext Paris, est une de ces belles (quasi) inconnues.

Son secteur d’activité, il est vrai, n’a rien de particulièrement sexy puisqu’il s’agit des composants utilisés dans la mécanique des fluides et les mécanismes en général. Ceci dit, Akwel dispose de 40 sites de production dans 20 pays différents et emploie quasiment 12.000 personnes, ce qui n’est pas rien. Cette entreprise familiale (la famille du fondateur la contrôle toujours à près de 70 %) a connu depuis sa naissance en 1989 une évolution régulière faite de fusions, d’acquisitions et de partenariats, tout en poursuivant sa croissance interne.

Depuis son introduction en Bourse en 1994 (sous l’appellation de MGI Coutier, le changement de nom date de 2018 seulement), Akwel, qui publie ce vendredi ses résultats pour 2020, a racheté ou conclu des accords avec des équipementiers automobiles et des entreprises de mécanique de précision dans le monde entier (Turquie, Italie, Chine, Etats-Unis, Tunisie, Inde, Roumanie…), si bien qu’aujourd’hui elle fait partie du top 5 mondial de l’équipement automobile.

Le cours boursier d’Akwel était en hausse constante depuis son creux de mars 2019. Hélas, la crise sanitaire est passée par là et l’on sait le mal qu’elle a fait au secteur automobile dont les sous-traitants bien évidemment n’ont pas été épargnés. Mais le vent a tourné et depuis mars 2020 l’action a gagné… 170 %. Il n’y a pas de raison qu’elle ne retrouve pas, même à court terme, son rythme d’ascension. Akwel est une entreprise industrielle intéressante.