Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Voici les nouvelles obligations attendues

Oblis vous dévoile quelques-unes des opérations dans le pipeline du marché primaire obligataire. Certaines de celles-ci pourraient être bouclées assez rapidement. À noter que les obligations récemment émises sont reprises dans notre sélection.

STANDARD PROFIL – Les conditions d’émission de la nouvelle obligation Standard Profil devraient être connues sous peu. Le groupe allemand qui fournit des solutions d’étanchéité pour le secteur automobile entend lever 275 millions d’euros à rembourser au plus tard dans cinq ans. Des rencontres avec des investisseurs potentiels ont eu lieu mardi et jeudi dernier. L’opération devrait être bouclée rapidement.

LONZA SPECIALTY INGREDIENTS – La division chimie du groupe suisse Lonza, un fournisseur de l’industrie pharmaceutique, est sur le marché primaire avec l’intention d’émettre pour l’équivalent de 1,8 milliard de francs suisses (+/- 1,64 milliard d’euros). Ce montant est en effet ventilé sur des souches obligataires libellées en euro et en dollar. L’opération s’inscrit dans le cadre du financement de la cession de l’unité Specialty Ingredients aux fonds d’investissement Bain Capital et Cinvent pour 4,2 milliards de francs suisses (+/- 3,82 milliards d’euros).

ALLIED UNIVERSAL – L’américain Allied Universal qui a récemment mis la main sur la plus grosse société de services du secteur de la sécurité, le britannique G4S, est sur le marché pour refinancer l’opération. Il propose des obligations libellées en euro, en dollar et en livre sterling. Après une bataille épique avec le canadien GardaWorld, Allied Universal a signé début avril le rachat de G4S pour 3,8 milliards de livres sterling (+/- 4,37 milliards d’euros).

AKER ASA – La société holding norvégienne a pris contact à la veille du week-end avec plusieurs investisseurs, avec l’intention de lever entre 500 millions et un milliard d’euros sous forme d’un emprunt obligataire. Celui-ci aurait une durée de huit ans. Les autres conditions d’émission ne sont pas encore connues. Les activités d’Aker ASA portent sur la pêche, la construction navale et l'ingénierie. La compagnie est cotée à la bourse d'Oslo.

BURGER KING FRANCE –  La division française de la chaîne de restauration rapide américaine Burger King (13.000 lieux de vente dans 88 pays, dont les deux tiers aux États-Unis)  pourrait bien solliciter les investisseurs, selon Bloomberg. En effet, Burger King France étudie l’opportunité de refinancer la structure de son capital, indique l’agence d’informations financières. Détenue par le groupe Bertrand, un des leaders de la restauration dans l’hexagone, Burger King France est la deuxième chaîne de restauration rapide chez nos voisins français.

Rendez-vous sur Oblis tout au long de la semaine, pour plus d’informations et de détails sur ces nouvelles obligations.