Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Edenred cartonne à la bourse de Paris, Argenx lanterne rouge du Bel 20

Séance diamétralement opposée pour Edenred, l’inventeur du Ticket Restaurant qui se voyait pousser des ailes par la Deutsche Bank et Argenx, le laboratoire belge spécialisé en immunologie.

Hausse à deux chiffres pour Edenred

Début de semaine tonitruant pour Edenred qui s’envolait de plus de 10%, bien aidé par la Deutsche Bank dont les analystes recommandent désormais d’acheter l’action, contre un avis neutre précédemment. Le target price se voit au passage relevé à 53,5 euros, contre 46,5 euros précédemment.

Pour justifier cet optimisme sur l’action, la banque d’affaires allemande met en avant le retour imminent de la croissance des bénéfices, en marge de la réouverture des économies.

Ses analystes en charge du dossier mettent également en avant la solidité bilantaire du groupe, qui lui permet de proposer un dividende en hausse et d'envisager des fusions-acquisitions.

Deutsche souligne enfin la valorisation attractive de l’action, qui depuis le début d'année, a perdu 3,2%, là où l'indice Euro Stoxx 600 a progressé de plus de 13%.

Inventeur du Ticket Restaurant et présent dans 45 pays, Ederend propose des solutions transactionnelles au service des entreprises, des salariés et des commerçants, sous forme de chèques-repas, éco-chèques, chèques cadeaux,…

Argenx lanterne rouge du Bel 20

Une fois n’est pas coutume, la succès story de la place boursière bruxelloise Argenx lâchait jusqu’à 5% en cours de séance.

Ce matin par voie de communiqué, la biotech a fait savoir qu’elle reprenait les droits du cusatuzumab, du nom de cet anticorps testé pour le traitement de la leucémie myéloïde aiguë et des syndromes myélodysplasiques, développé de concert avec Johnson & Johnson.

Et pour cause, visiblement déçu par les résultats intermédiaires décevants d'un essai clinique de phase 1 sur cette molécule, le laboratoire américain a préféré jeté l’éponge.

L’entente remontait à 2018 et a coûté plus de 500 millions de dollars au géant américain, dont 300 millions sous la forme d’une avance et 200 millions via une entrée dans le capital de la biotech à hauteur de 4,7%, pouvait-on lire de ce matin dans les colonnes de L’Echo.

Argenx est pour rappel spécialisé en immunologie qui a pour objectif d'améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies graves auto-immunes et de cancer.