Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Pourquoi s'intéresser à l'action Michelin

En marge d’une solide reprise du secteur automobile, plusieurs courtiers et non des moindres ont revu positivement ces derniers jours leurs vues sur l’action du fabricant français de pneumatiques Michelin.

Malgré sa forte progression (+25% depuis le début de l'année), l’action du spécialiste des gommes, concurrent du Japonais Bridgestone et de l’Américain Goodyear, aurait encore de la marge à la hausse.

Avec comme toile de fond un secteur automobile qui profite à plein de la réouverture des économies, les suiveurs qui recommandent de s’intéresser à l'action parient sur une révision à la hausse de ses prévisions annuelles par Michelin, et à ce que le bénéfice opérationnel renoue avec ses niveaux de 2019, dernière année de plein exercice hors covid-19.

Il se dit notamment que les ventes sur le marché des pneus de remplacement augmenteraient deux à trois fois plus vite qu'en temps normal, tandis que Michelin n’aurait pas de difficulté à répercuter l’inflation des matières premières (hydrocarbures principalement, les pneus pour voitures étant composés de caoutchouc synthétique).

Les résultats solides attendus au premier semestre (publication prévue le 26 juillet) et les relèvements d'estimations probables devraient en outre permettre au titre de corriger sa légère décote par rapport au secteur.

L’année passée, le spécialiste des pneus (automobile, poids lourds, avions...) a signé un chiffre d’affaires de 20,4 milliards, soit 15% de moins sur un an. Il dit tabler cette année sur un bénéfice opérationnel de 2,5 milliards d’euros.

Mobilité durable

Certains brokers épinglent par ailleurs l’industriel français comme un potentiel gagnant de la transition énergétique et de la voiture de demain, alors que la qualité des pneumatiques est déterminante pour l’autonomie des voitures électriques.

On rappellera à ce titre que Michelin est davantage qu'un simple manufacturier de pneu, le groupe de Clermont-Ferrand ayant décidé depuis plusieurs années de s’attaquer aux problèmes de la mobilité durable, tous transports confondus. 

Dernièrement, l’industriel français a par exemple annoncé une innovation dans un domaine qui lui était encore vierge, celui de la marine. Son projet « WISAMO », qui présente une aile gonflable, rétractable et automatisée, s'installe sur les navires marchands et de plaisance et vise à contribuer à la décarbonation du transport maritime.

Si l'action Michelin vous intéresse, n'hésitez pas à nous communiquer vos ordres d'achat au +32 (0) 2 533 22 40 ou via info@goldwasserexchange.be