Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

L'action Deceuninck peut viser plus haut

Il n’y a pas que sur les routes du Tour de France, où elle sponsorise l’équipe cycliste du Champion du monde Julian Alaphilippe, que Deceuninck brille. Le producteur de profilés pour portes et fenêtres vient ainsi d'annoncer des ventes en forte hausse au premier semestre.

Visiblement impatient (son rapport semestriel n’étant attendu qu’à la mi-août), le spécialiste de l’habillement des fenêtres et portes a pris les marchés de court en disant anticiper une hausse de 40% de ses ventes sur la période à 404 millions d’euros, de quoi entrevoir un exercice annuel record.

Dans la même veine que Recticel, le groupe basé en Flandre-Occidentale profite à plein de la rénovation du bâtiment, encouragée par les primes à l’isolation, et du boom des nouvelles constructions résidentielles.

Tandis que Deceuninck s’attend à confirmer au second semestre, cette annonce a fait bondir jusqu’à 10% son action ce lundi, avec une progression qui atteint désormais 70% depuis le 1er janvier et… 145% en glissement annuel.

Il faut dire que Deceuninck a pris la bonne habitude de surprendre positivement les investisseurs, comme lors de la publication de ses comptes 2020, matérialisés par un chiffre d’affaires de 642 millions d’euros et un bénéfice opérationnel de 83 millions, en hausse de 36% sur un an malgré la pandémie.

Du côté de la direction, on souligne que les conséquences de la crise ont pû être compensées par des réductions de coûts, et que l’inflation des prix des matières premières a été atténuée par une hausse de ses prix en catalogue.

A ce titre, si Deceuninck peut compter sur l’essor de la construction résidentielle, son principal challenge sera de pouvoir continuer à répercuter l’inflation sur ses clients, et singulièrement en Europe, note KBC Securities, où le groupe tire la moitié de ses ventes. 

En Amérique du Nord en revanche (un quart des ventes), la plupart des contrats sont indexés. Cela signifie que les prix plus élevés des matières premières sont automatiquement répercutés.

Objectifs de cours relevés

En marge de ce trading update, les analystes ont été plusieurs à relever leur objectif de cours sur l’action Deceuninck. A l’achat sur le dossier, Degroof Petercam est le plus optimiste, visant 4,20 euros par titre, contre un dernier cours de clôture de 3,29 euros.

"Avec ce trading update, Deceuninck démontre une nouvelle fois qu’il est sur la bonne voie pour poursuivre une solide performance entamée l’année passée".

Notons que si sa spécialité est d’habiller les portes et fenêtres des châssis en PVC (et dans une moindre mesure en aluminium), la société fondée en 1937 commercialise également des revêtements pour murs et plafonds, des produits pour ligne de toit, des finitions décoratives, des panneaux multi-usages et planches de platelage ou encore, des barrières acoustiques.

Si l'action Deceuninck vous intéresse, n'hésitez pas à nous communiquer vos ordres d'achat au +32 (0) 2 533 22 40 ou via info@goldwasserexchange.be

Source

L’Echo, "Nous pensons toujours que Deceuninck est sous-évaluée"