Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Le spectre du défaut de paiement plane sur le géant immobilier chinois Evergrande

Très endetté, le géant chinois de l’immobilier China Evergrande est dans la tourmente. Les agences de notation Moody’s et Fitch viennent de dégrader les notations du groupe, ce qui a relancé les inquiétudes sur la capacité de cet important acteur de l'économie à faire face à ses engagements financiers.

"Peu de chance pour les créanciers de récupérer leurs mises"

Le risque d’un manque de liquidités et de défaut est élevé pour Evergrande, a déclaré Moody’s en début de semaine, en annonçant la troisième dégradation du rating du groupe immobilier depuis le mois de juin. Les dégradations reflètent, aussi, les faibles perspectives pour les créanciers de récupérer leurs mises en cas de défaut, a précisé Cedric Lai, l’analyste en charge du dossier. L’agence de notation a relégué la notation financière d’Evergrande de trois crans à "Ca", synonyme de "défaut imminent".

Quelques heures après Moody’s, Fitch Ratings a abaissé à son tour la note du promoteur immobilier, de trois crans également, à "CC" contre "CCC+", alimentant un peu plus les spéculations. "Notre décision reflète notre point de vue selon lequel un défaut semble probable", a expliqué l’agence dans un communiqué. "Nous pensons que le risque de crédit est élevé compte tenu des liquidités serrées, de la baisse des ventes, de la pression des fournisseurs et sous-traitants face aux retards de paiement et des progrès limités sur les cessions d'actifs", a-t-elle précisé.

Les heures qui viennent pourraient donc être décisives pour Evergrande qui serait, selon Bloomberg, incapable d’honorer ce 21 septembre le paiement des intérêts sur deux prêts accordés par des institutions financières chinoises.

"Rhinoceros gris"

Un défaut du promoteur immobilier constituerait un choc compte tenu de l’importance du groupe dans l’économie chinoise. Evergrande est en effet qualifié par Pékin de "rhinocéros gris", soit une grosse entreprise affichant un endettement alarmant et présentant un risque financier systémique. Le groupe emploie 200.000 personnes de manière directe et 3,8 millions de manière indirecte. Outre l’aspect financier, une faillite d’Evergrande ne serait donc pas sans conséquence sociale.

Les obligations dégringolent, les rendements s’affolent

Les marchés semblent en tout cas se préparer au scénario du pire. Sur le marché de la dette, par exemple, les obligations émises par le groupe ont connu un été meurtrier, les prix dégringolant à des niveaux historiquement bas.

Pour ne citer qu’elle, l’obligation China Evergrande Group 7,5% 2023 en dollar cote aux alentours de 24% du nominal sur le marché secondaire (cfr graphique), soit un rendement stratosphérique proche de 115%...