Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Veolia, British American Tobacco, Vestas… le point sur les émissions attendues

Oblis vous dévoile quelques-unes des opérations dans le pipeline du marché primaire obligataire. Certaines de celles-ci pourraient être bouclées assez rapidement. Rappelons que les obligations récemment émises sont reprises dans notre sélection.

Veolia. Le groupe de services aux collectivités locales devrait émettre dans les prochaines heures de la dette subordonnée. Il ne s'agirait pas d’un coup d’essai pour le spécialiste français des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, qui a déjà sollicité ce marché spécifique à plusieurs reprises ces dernières années. L'opération intervient en parallèle d’une augmentation de capital de 2,5 milliards d’euros, destinée à financer le rachat de son concurrent et compatriote Suez Environnement.

British American Tobacco. Il est également question d’un emprunt subordonné en euro du côté de British American Tobacco, le cigarettier qui a entamé les discussions avec ses banques syndiquées vendredi. Le groupe vient donc mettre à contribution le marché, alors qu’il se voit soupçonné depuis quelques jours d’avoir versé des pots-de-vin dans dix pays africains et ce plusieurs années durant, afin d’influencer les politiques de santé et nuire à ses concurrents.

Vestas. Selon l’agence Moody’s, le groupe danois Vestas, leader historique de l'éolien terrestre et numéro un mondial du secteur en général, pourrait venir refinancer d’ici peu une obligation verte. On le sait, le groupe entend renforcer sa présence en mer (offshore).

Maersk. Il est également question d’une green bond de la part d’un autre géant danois de son secteur qu’est AP Møller-Maersk. La fenêtre de tir est plutôt favorable pour celui qui traite environ un conteneur sur cinq expédié dans le monde. L’armateur a publié dernièrement des résultats en nette hausse au second trimestre, portés par l'envolée de la demande et des taux de fret.

Smurfit Kappa. Une obligation verte est également dans les cartons de Smurfit Kappa, l’un des plus grands fabricants d'emballages à base de papier au monde. But de l’opération, le financement de solutions utilisant des matières premières et des méthodes de production certifiées durables. Le groupe irlandais surfe depuis pas mal de temps sur l’envolée du commerce en ligne.

Amprion. Selon Bloomberg, celui qui n’est autre que l'un des quatre gestionnaires de réseau de transport d'électricité en Allemagne, tablerait lui sur l’émission d’un emprunt à douze ans en euro.

Pour suivre l'évolution de ces potentielles nouvelles émissions: rendez-vous sur Oblis tout au long de la semaine.