Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

La nouvelle obligation Coinbase 3,375% par 2.000 dollars disponible sous le pair

Surfant sur une demande massive des investisseurs, Coinbase vient de lever deux milliards de dollars sur le marché primaire. Celui qui n’est autre que leader américain du trading de cryptomonnaies a ventilé son émission en deux tranches, notées « BB+ » chez Standard & Poor’s.

Emetteur Coupon Maturité Taille (en USD) Coupure
Coinbase Global Inc 3,375% 01/10/2028 Un milliard 2.000
Coinbase Global Inc 3,625% 31/10/2031 Un milliard 2.000

Coinbase, qui a fait une entrée remarquée en avril dernier à la bourse de New York, permet d’acheter, de vendre et bien sûr de conserver sur sa plateforme des actifs numériques, Bitcoin en tête. L’évolution de son cours de bourse est d’ailleurs largement corrélée à celle de la plus connue des monnaies digitales.

Concernant l'émission obligataire fraichement bouclée, la maturité 2028 assortie d'un coupon de 3,375% a retenu notre attention. Accessible par coupures de 2.000 dollars, elle se traite sous les 99% du nominal, de quoi tabler sur un rendement annuel à l'échéance de 3,54%.

Cette levée de fonds fut un succès pour le géant des actifs numériques, alors que l’engouement des investisseurs pour sa signature l’a encouragé à lever 500 millions de plus que prévu.

La réussite de l’opération est également synonyme d’étape importante (une de plus) pour l'industrie des cryptos, et singulièrement dans sa capacité à accéder aux sources traditionnelles de capitaux.

Hausse exponentielle des résultats

Au-delà de l’appétit ambiant pour ce type d’émission à haut rendement, Coinbase a pu surfer sur un bulletin trimestriel d'excellente facture pour séduire les créanciers.

La firme de San Francisco a bouclé la période avril-juin sur un chiffre d’affaires de deux milliards de dollars et sur un bénéfice net qui a bondi de 32 millions à … 1,6 milliard de dollars, soit deux fois plus qu’attendu par les estimations consensuelles.

De quoi justifier diront certains une capitalisation boursière supérieure à 50 milliards de dollars, soit pratiquement autant que BNP Paribas, plus grande banque européenne.

Alors que les frais de transactions constituent la majeure partie des revenus de Coinbase, ces résultats sont le reflet d’une croissance du nombre d’utilisateurs et des volumes de transactions. 

La plateforme, présente dans une centaine de pays, référence à ce titre 68 millions d’utilisateurs "vérifiés" qui ont acheté et vendu pour un total de 462 milliards de dollars d’actifs.

"Renforcer un bilan déjà solide"

Selon Coinbase, cette levée de dette représentait une opportunité de renforcer à bon compte sa solidité bilantaire. De quoi également se prémunir contre une fin d’année potentiellement synonyme d’un ralentissement du volume d’activités, précise le communiqué d’entreprise.

A noter que le renforcement de la situation financière du groupe ne doit pas occulter le risque de réglementation qui plâne sur les actifs numériques. 

Un projet de loi américain pourrait notamment imposer une obligation déclarative aux entreprises envoyant ou recevant pour 10.000 dollars ou plus de cryptomonnaies.

En parallèle, le gendarme de la bourse américain (la SEC) menace de poursuivre Coinbase dans le cadre d'un programme de prêt que la société prévoit de commercialiser.

Il s’agirait de permettre à ses utilisateurs de prêter à des emprunteurs vérifiés des "USD Coin", une devise virtuelle dont la valeur est indexée sur le dollar américain, en échange d'un taux de rendement annuel de 4%.

Conséquence des menaces de la SEC, ce programme ne sera pas déployé avant octobre, a indiqué Paul Grewal, responsable juridique de l’entreprise.

Quoiqu’il en soit et de l’avis général, la société de San Francisco est très bien positionnée pour tirer profit de l’intérêt croissant des petits et grands investisseurs (institutionnels) pour ce nouveau type d’actifs.