Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Covid-19, Bitcoin et vent de folie sur la SPAC de Trump. Le résumé de la semaine

Goldwasser Exchange fait le point sur ce qu’il faut savoir pour commencer la semaine.

Covid: vers une nouvelle vague ? 

L’épidémie reprend en Europe, notamment au Royaume-Uni (50.000 cas/jour). Elle risque de freiner la reprise alors que le continent est déjà touché par la hausse des prix de l’énergie et les ruptures d’approvisonnement.

COP26: le compte n’y est pas.

La COP26 sur le climat (1-12 novembre), démarre sous de mauvais auspices. Les engagements pris par les Etats ne permettront pas d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Au lieu de maintenir la température de la planète autour de +1,5° par rapport à l’ère pré-industrielle, on se dirige vers une hausse de 2,7°. “C’est sans doute un aller simple vers le désastre” a déclaré Antonio Gutteres, le secrétaire général des Nations-Unies. Poutine et Xi Jinping ne feront pas le déplacement à Glasgow.  Principal émetteur de CO2 de la planète (28%), la Chine a l’intention de repousser la date du pic de ses émissions au delà de 2030. Face à la pénurie d’électricité, les mines de charbon chinoises ont dû augmenter leur production. Aux Etats-Unis, deuxième pays émetteur (14,5%), Joe Biden se voit contraint de saborder une bonne partie de son Green New Deal pour obtenir les 50 votes nécessaires à l’adoption de son plan social.   

Allemagne: Lindner ou Habeck aux finances ?

Les négociations tripartites pour la formation du gouvernement sont entrées dans une phase active. La question est de savoir qui aura la haute main sur le ministère des finances: le libéral Christian Lindner, partisan d’un retour à la rigueur budgétaire et adversaire de toute pression fiscale ou l’écologiste Robert Habeck, qui propose des investissements massifs dans la transition énergétique et est en faveur d’une mutualisation de la dette des pays de l’UE. Il existe des points de convergence entre les deux hommes - modernisation des infrastructures et rattrapage du retard allemand dans les technologies de pointe - mais les différences sont profondes. L’avenir de l’Europe dépendra en partie de la vision qui l’emportera. 

Evergrande: provisoirement sauvé par le gong.

Le développeur chinois, qui avait 30 jours de répit pour éviter un défaut de paiement définitif, a finalement versé les 83,5 millions de dollars d’intérêts quelques heures avant l’échéance. Mais le problème est loin d’être résolu. Evergrande a laissé filer quatre autres échéances pour un total de 193 millions et il devra bientôt rembourser le principal, qui s’élève à plusieurs milliards. Problème supplémentaire, il espérait toucher 2,6 milliards de la vente d’une filiale mais le deal est tombé à l’eau. D’autres développeurs chinois accusent également des retards de paiement: Sinic Holdings, Fantasia Holdings, China Properties Group, Modernland.  

Débuts du premier ETF Bitcoin.

Le ProShares Bitcoin Strategy ETF (BITO), premier tracker indiciel indexé sur les contrats à terme Bitcoin a démarré en fanfare, mardi dernier. Bien que ce véhicule financier n’ait toujours pas reçu l’aval de la SEC, sa mise sur le marché était très attendue par les partisans de la crypto-devise, à la recherche d’une légitimité officielle. Ils espèrent que le lancement de cet ETF permettra de toucher les investisseurs institutionnels, notamment les fonds de pension.  Déjà très bien orienté – il a doublé en trois mois – le Bitcoin s’est envolé en battant son record à près de 67.000 dollars. Vendredi, il était retombé à 60.619 dollars.

Un come-back de folie pour Trump.

Le lancement de “Truth Social”, le “réseau social” annoncé par l’ex-président exclu de Twitter et Facebook, a provoqué une énorme bulle spéculative.  La SPAC, une société de type “chèque en blanc” constituée pour financer et lancer en bourse “Truth Social”, a gagné 800% en deux jours, propulsée par les “Reddit traders”, cette armée de spéculateurs amateurs qui investissent en meute.

L’action de la semaine.

Enorme moisson de résultats trimestriels, la semaine prochaine. En plus des GAFAM, on attend ceux de Visa, Mastercard, Boeing, Coca Cola, Ford, General Motors, Mcdonald’s, Starbucks, Volkswagen, Spotify, eBay. En Belgique: Proximus, Telenet, Solvay.

Les cinq GAFAM risquent encore de faire des étincelles en dépit de quelques bémols. Bloomberg estime qu’Apple, handicapé par la pénurie de composants et les ruptures d’approvisionnement, sera contraint de réduire la production du nouvel iPhone13 de dix millions d’unités d’ici le 1er janvier. De son côté, Facebook est contesté depuis les dernières révélations d’une lanceuse d’alerte et ses rentrées publicitaires ont peut-être été affectées par l’option du nouvel iOS d’Apple qui demande aux utilisateurs s’ils souhaitent être pistés par les applications qu’ils téléchargent.

Amazon a annoncé un ralentissement de la croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires par rapport à l’année 2020, qui fut exceptionnelle, mais les analystes estiment que le géant du commerce en ligne fera mieux que prévu. Il reste le leader incontesté dans le domaine du cloud, devant Microsoft. De son côté, Alphabet (Google) est leader du marché publicitaire en ligne (28,6%) devant Facebook et son rapport cours/bénéfices à terme de 26 est relativement bon marché pour une valeur technologique.

Toute l'équipe de Goldwasser Exchange vous souhaite une bonne semaine.