Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Selon JP Morgan, le moment est venu d’acheter des actions britanniques

Alors qu’elle appelait à la prudence depuis les résultats du référendum sur le Brexit il y a cinq ans, JP Morgan Chase est désormais bullish (acheteur) sur les actions d’entreprise du Royaume-Uni, lesquelles affichent selon la banque d'affaires américaine, une décote record.

Tant sur base du ratio de cours/bénéfice que du ratio cours/valeur comptable des entreprises, les analystes de JP Morgan estiment en effet que les valeurs de la bourse de Londres affichent une décote historique en regard des autres régions du monde.

Pour mémoire, le premier ratio aide à déterminer la valeur marchande des actions d'une entreprise par rapport à ses résultats financiers, tandis que le second est relatif à la valeur comptable des capitaux propres de l'entreprise.

Depuis le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni dans l'UE, les actions britanniques accusent un retard cumulé de l’ordre de 50% par rapport à la bourse américaine et de 24% par rapport à la zone euro, a souligné Mislav Matejka, responsable de la stratégie actions mondiales et européennes de JPMorgan, dans une note de recherche.

En relevant à « surpondération » la bourse londonienne, le géant de Wall Street met donc fin à des années de prudence, marquées par les incertitudes liées au Brexit et à la pandémie de coronavirus.

Plus précisément, JP Morgan fait part de sa préférence pour le FTSE 100 en regard des autres indices de la bourse domestique, estimant qu’il devrait bénéficier de sa grande représentation d'entreprises exportatrices.  

Appelé de façon familière le « footsie » par les initiés, le FTSE 100 est composé des cent entreprises britanniques les mieux capitalisées et cotées à la bourse de Londres. Sa capitalisation représente plus de 70% du marché londonien.

Rendement sur dividende et hausse des taux

L’équipe de recherche de JP Morgan met également en avant la corrélation devenue négative entre l’évolution des actions britanniques et la hausse des rendements obligataires. 

En d’autres termes, la hausse attendue des taux directeurs de la Banque d’Angleterre ne devrait pas peser sur la bourse de Londres.

La note de recherche de JP Morgan souligne également que les actions britanniques affichent le niveau de rendement sur dividende le plus élevé, toute région du monde confondue.

Les 25 actions UK conseillées par JP Morgan

Pour tirer profit de ce qu’elle appele un effet de rattrapage, l'équipe de recherche de JP Morgan a jeté son dévolu sur 25 actions britanniques:

ITV (réseau de télévision privé au Royaume-Uni), WPP (publicité et de communication), Babcock (fourniture de services d'ingénierie complexes), Lloyds (banque de détail et commerciale), Barclays, Travis Perkins (distribution de matériaux de bois, de construction), Melrose (holding spécialisée dans l'acquisition et l'amélioration des performances de sociétés en difficulté), IMI (ingénierie), Victrex (fournisseur de polymères haute performance), Intermediate Capital (société d’investissement), Shell (énergie et pétrole), Tesco (distributeur alimentaire), AstraZeneca (pharmaceutique), Taylor Wimpey (construction immobilière), Royal Mail (services postaux), Glencore (matière première), DS Smith (Solutions d’emballage), British Land (promoteur immobilier), Grainger (matériel de construction), JD Sports, Reckitt (produits d'entretien et des produits pharmaceutiques), Imperial Brands (tabac), Britvic (boissons gazeuses), British Telekom et Centrica (énergie).