Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Rivian dépasse désormais Volkswagen en termes de capitalisation boursière

Après une introduction en bourse couronnée de succès, le constructeur de pick-ups et SUV électriques américain Rivian n'en finit plus de monter dans les tours. Au point de voir sa capitalisation boursière rejoindre celle de Volkswagen.

Introduite à Wall Street au prix de référence de 78 dollars, l'action Rivian a clôturé la première séance de cotation, le 10 novembre, à 100,73 dollars, une augmentation de 29% par rapport au prix de l'offre. Depuis lors, les hausses se sont enchaînées pour porter l'action à 172 dollars. Autrement dit, l'action a un peu plus que doublé en cinq séances avec une capitalisation boursière portée à près de 147 milliards de dollars.

En d'autres termes, Rivian qui vient à peine de livrer ses premiers véhicules électriques vaut quasiment autant que Volkswagen en bourse. En effet, le constructeur allemand aux 12 marques voit sa capitalisation atteindre 121,82 milliards d'euros ou 138,5 milliards de dollars (**).

L'écart est plus net encore avec d'autres constructeurs traditionnels, tout aussi emblématiques et qui livrent des milliers de voitures chaque année. Rivian dépasse ainsi Ford et BMW dont les capitalisations boursières tournent autour de 79 milliards de dollars et 61 milliards d'euros (+/- 69,3 milliards de dollars), respectivement.

Alternative à Tesla ?

Rivian profite pleinement, semble-t-il, de l'engouement des investisseurs pour la voiture électrique. L'action est aussi vue comme une alternative à Tesla, le pionnier du secteur. En effet, si les deux entreprises ne sont visiblement pas tout à fait sur le même créneau - Rivian construit des pick-ups électriques, Tesla des berlines - les investisseurs ont désormais un autre "pure player" de l'électrique sur lequel se positionner.

Amazon et Ford présents au capital

Autre motif d’intérêt: le soutien d’Amazon et de Ford. Amazon détient en effet 20% des parts de Rivian et le géant mondial du e-commerce a déjà signé un bon de commandes de 100.000 pick-ups. De son côté, Ford est présent au capital à hauteur de 13%. Certains analystes estiment que la marque à l’ovale bleu pourrait mettre à disposition de Rivian son réseau de concessions, pour l’aider à commercialiser son premier pick-up R1T et son SUV R1S.

Attention toutefois, le succès (boursier) de Rivian n’est pas garanti. En effet, d'autres constructeurs ("traditionnels" ou non) sont attendus sur ce segment de marché, à l’instar du Hummer électrique de General Motors ou du cybertruck de Tesla. Enfin, d’autres start-up du secteur qui avaient le vent en poupe ont vu leur valeur boursière dégringoler. C’est le cas du fabricant de camions à hydrogène Nikola ou de la startup à l’origine du pick-up électrique Endurance, Lordstown Motors. Rappelons aussi que Rivian n'a réalisé jusqu'ici aucun chiffre d'affaires. Bref, le dossier doit donc être abordé avec la plus grande prudence.