Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Des coupons de 4,625% et 5% pour les nouvelles obligations Hertz

Hertz est de retour sur le marché des capitaux. Le géant américain de la location de voitures vient en effet de lever 1,5 milliard de dollars. L'offre d'obligations est divisée en deux tranches. Voici les détails de l'opération.

Les deux nouveaux emprunts de la société de location de voitures basée à Estero, en Floride, arrivent à échéance en 2026 et en 2029. Les coupons ont été arrêtés à respectivement 4,625% et 5%, avec un versement des intérêts tous les six mois. C'est un peu mieux qu'espéré pour Hertz puisque les premières indications disponibles laissaient entrevoir des coupons de 5% (pour la tranche à cinq ans) et 5,5% (pour l'échéance 2029).

Emetteur Coupon Maturité Taille en USD Coupure en USD
Hertz Corp / The 4,625% 01/12/2026 500 millions 2.000
Hertz Corp / The 5% 01/12/2029 1 milliard 2.000

Les obligations au statut de dette senior non garanties sont déjà recherchées sur le marché secondaire, comme l'illustrent des prix en hausse. En effet, pour ne citer qu'elle, la souche d'une durée de cinq ans cote aux alentours de 101,04% du nominal. Autrement dit, l'investisseur bénéficie d'un rendement de 4,39% sur base d'une maturité égale au 1er décembre 2026 et d'un coupon de 4,625%. La coupure est de 2.000 dollars.

Papier spéculatif

Moody's a arrêté le rating de ces nouvelles obligations à "Caa1", dans le bas de la catégorie "High yield". Toutefois, en marge de cette opération, l'agence de notation a aussi relevé la note du groupe Hertz Corporation à "B2" contre "B3", toujours dans le compartiment spéculatif. "Le relèvement reflète l'opinion de Moody's que Hertz émerge de la faillite plus forte qu'initialement anticipé", explique la société de notation.

L'émetteur, Hertz Corporation compte utiliser les fonds récoltés au rachat d'actions émises dans le cadre du sauvetage de l'entreprise par un consortium d'investisseurs financiers, celui-ci incluant Knighthead Capital Management, Certares Opportunities et Apollo Capital Management.

En mai 2020, ébranlé par la chute du marché du tourisme en raison de la pandémie de coronavirus, le loueur de voitures s'était placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites (chapter 11) pour tenter d'éviter le dépôt de bilan. Les discussions avec les créanciers ont toutefois échoué, permettant à ce groupe d'investisseurs d'entrer en scène.

Tesla, Uber, Carvana...

La levée de fonds sur le marché obligataire intervient quelques jours après que le géant américain de la location de voitures a annoncé avoir commandé 100.000 véhicules à Tesla, l'emblématique constructeur de voitures électriques. Une partie de ceux-ci seront mis à la disposition des chauffeurs de la société de VTC Uber, avec un tarif préférentiel de location.

Moins médiatique sans doute, Hertz a également signé un contrat avec Carvana, une plateforme de ventes en ligne de voitures. Cet accord est vu d'un bon oeil par Moody's. Il offre en effet à l'entreprise américaine un débouché supplémentaire, pour céder sa flotte de véhicules usagés et à un prix potentiellement plus élevé.

Retour sur le Nasdaq

Hertz Corporation exploite les marques de location de véhicules Hertz, Dollar et Thrifty un peu partout dans le monde (Amérique du Nord, Europe, Caraïbes, Amérique latine...). L'entreprise est aussi l'une des plus grandes sociétés de location de véhicules au monde, sa marque Hertz étant l'une des plus reconnues. Elle exploite aussi la marque de location de véhicules Firefly, l'activité d'autopartage (carsharing) Hertz 24/7 et vend des véhicules par l'intermédiaire de Hertz Car Sales.

La société issue de la faillite, qui a fait son retour depuis quelques jours sur le Nasdaq, affiche une capitalisation boursière de l'ordre de 11 milliards de dollars.

Les derniers résultats trimestriels du loueur de véhicules sont disponibles via ce lien URL.