Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Voici les nouvelles obligations attendues

Oblis vous dévoile quelques-unes des opérations dans le pipeline du marché primaire obligataire. Certaines de celles-ci pourraient être bouclées assez rapidement. À noter que les obligations récemment émises sont reprises dans notre sélection.

GEK TERNA - GEK Terna l'un des grands conglomérats grecs cotés à la bourse d'Athènes envisage de lever 300 millions d'euros, à rembourser au plus tard en 2028. La souche obligataire aurait le statut de sustainibility linked bonds" (SLB), c’est-à-dire des obligations dont les caractéristiques (le montant du coupon par exemple) varient en fonction de la réalisation (ou pas) d’objectifs de durabilité prédéterminés. GEK Terna est actif dans les infrastructures, les concessions (autoroutes, parking), l'énergie propre, la gestion des déchets, l'immobilier… Il a réalisé un chiffre d’affaires de 971 millions d'euros l'année dernière.

GREENKO POWER - Greenko Power cherche de son côté à lever de la dette en dollar. On n'en sait pas beaucoup plus au stade actuel, hormis le fait que le rating devrait être situé dans le haut de la catégorie "High yield" chez Fitch Ratings. Greenko est l'une des principales sociétés indiennes d'énergie renouvelable, avec une capacité installée nette de 7,5 gigawatts dans 15 États indiens. Le groupe d'énergie sert 6,3 millions de ménages en Inde.

SCIENTIFIC GAMES CORP - Selon des informations Bloomberg qui s'appuient sur des sources proches du dossier, Barclays et Deutsche Bank AG prépareraient, pour le compte de la société d'investissement canadienne  Brookfield Business Partners, une levée de dette de 3,5 milliards de dollars sous forme de prêts et d'obligations "High yield". L'opération participerait au financement de l'acquisition, pour 5,83 milliards de dollars, des activités de loterie du fabricant de machines à sous Scientific Games. Le timing n'est pas encore finalisé, mais l'offre de dette pourrait être lancée en janvier, selon Bloomberg.

NTT - Le géant japonais des télécoms Nippon Telegraph & Telephone Corporation (NTT), envisagerait d'émettre de la dette en euro, selon Bloomberg. L'opération serait divisée en deux souches obligataires: l'une à 4 ans, l'autre à 7 ans. Les nouvelles obligations auraient le statut de "green bonds".

EL SALVADOR - Le Salvador va-t-il lever de la dette obligataire adossée à du bitcoin? On peut le penser. En effet, après avoir adopté la cryptomonnaie comme monnaie fiduciaire le 7 septembre, les autorités du Salvator ont enclenché une étape supplémentaire: créer une "Bitcoin City" en finançant sa construction par de la dette adossée au "bitcoin". Plus précisément, le Salvador prévoit de lever environ 1 milliard de dollars via un "Bitcoin Bond" en partenariat avec Blockstream, une société d'infrastructures d'actifs numériques. La moitié des fonds sera utilisée pour acheter du bitcoin, tandis que les 500 millions de dollars restants iront aux infrastructures énergétiques et minières du bitcoin, a déclaré le gouvernement.

Rendez-vous sur Oblis tout au long de la semaine, pour plus d’informations sur ces nouvelles obligations.