Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Pemex allège le fardeau de sa dette, le point sur l’obligation 2,75% 2027 en euro

L’opération visant à aider la société publique Pemex à assumer son importante dette a été bouclée avec succès, a indiqué le ministère des Finances mexicain en début de semaine.

Concrètement, le fardeau de la dette de la compagnie pétrolière mexicaine a été réduit de 3,2 milliards de dollars, à travers plusieurs opérations de refinancement, conformément à la volonté affichée par les autorités début décembre.

C’est ainsi que des emprunts arrivant bientôt à échéance ont été refinancés par l’émission d’une nouvelle obligation d’une durée de dix ans. D’autres dettes, arrivant à échéance à moyen terme, ont aussi été refinancées, selon des informations Bloomberg. Enfin, le groupe pétrolier a également fait l’objet d’une injection de capitaux de 3,5 milliards de dollars de la part des autorités.

L’opération devrait réduire la pression financière sur Pemex ces prochaines années, a indiqué le ministère des Finances mexicain.

A la fin de l’année dernière, le président mexicain de gauche, Andrés Manuel López Obrador a fait part de sa volonté de réduire l’importante dette Pemex. Celle-ci s’élève à 113 milliards de dollars, sur base des dernières données disponibles, ce qui fait de Petroleos Mexicanos l’entreprise pétrolière la plus endettée au monde. L’origine de cet endettement est à mettre sur le compte, notamment, de plus d'une décennie de déclin de sa production de pétrole brut, faute d’avoir réalisé les investissements nécessaires.

Entreprise stratégique

L’enjeu est de taille pour les autorités mexicaines. En effet, Pemex est une entreprise qui compte au Mexique. Principal contributeur au budget de l’État, le groupe pétrolier joue aussi un rôle crucial pour l'activité économique et la création d'emplois dans le sud-est du pays. Dans cette région, l'activité économique liée au pétrole représente plus de la moitié de l'économie totale et emploie plus de 1,3 million de personnes. Pour autant, la situation financière de l’entreprise n’est guère brillante, ce qui explique la prime de risque exigée par les investisseurs (malgré le soutien des autorités).

Pour ne citer qu’elle, l’obligation Pemex 2,75% 21/04/2027 en euro cote ainsi sur le marché secondaire à 93% du nominal, soit un rendement de 4,26%. Une rémunération à mettre en regard d’un rating "Investment grade". En effet, l’emprunt libellé par coupures de 100.000 euros bénéficie d’un rating "BBB" chez Standard & Poor’s.