Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

5 obligations fiscalement attractives pour l'investisseur résident belge

Incontestablement, à la faveur de la remontée des taux, les obligations ont regagné en attractivité, elles qui étaient encore moribondes il y a quelques mois. De quoi permettre à l’épargnant à la recherche d’un rendement attractif, de rentrer à bon compte sur le marché.

Comme nous l’avons déjà mentionné sur Oblis, la remontée des taux, provoquée par les resserrements monétaires des banques centrales, a engendré une baisse des cours des obligations sur le secondaire, prix et rendement évoluant pour rappel en sens inverse.

L’investisseur peut donc se positionner à des prix plus attractifs. En outre, qui dit prix attractifs dit aussi composante fiscale avantageuse. 

II ne vous est peut être pas étranger qu’investir dans des obligations se traitant sous le pair permet de réaliser une part du rendement non imposée, sachant que les plus-values réalisées lors de la vente ou le remboursement de la valeur ne sont pas grevées par l’impôt.

Les fiches obligataires publiées sur Oblis mentionnent pour les résidents belges, le poids de l’impôt sur le rendement d’une obligation, au travers du champ T.I.E (taux d’imposition effectif). Plus ce taux est faible, plus l’emprunt est fiscalement attractif.

Dans cette idée d’optimisation du poids de l’impôt sur vos investissements, Oblis épingle ce jour cinq obligations à la composante fiscale avantageuse. A noter que nous avons classé les obligations par ordre de rating (qualité de crédit).

Microsoft 2026 par 2.000 dollars

Pouvant compter sur le meilleur rating possible sur l’échelle de notation de Standard & Poor’s, à savoir le sacro saint rating "triple A", l’obligation à maturité 2026 émise par Microsoft affiche un rendement annuel de 3,20% sur base d’une décote de 96% du nominal (coupures de 2.000 dollars).

Si on connait historiquement la multinationale pour Windows et sa suite bureautique à succès Office, Microsoft, c’est aussi le numéro 2 mondial du cloud computing. Une activité qui fait référence aux flux de données, aux sites internet des entreprises, aux logiciels de gestion de clients CRM…, tout cela hébergé dans les nuages.

Sur fond d’une politique d’acquisitions rondement menée, la société fondée par Bill Gates chapeaute également le réseau professionnel LinkedIn et la messagerie Skype, pour ne citer qu’eux.

Newmont Goldcorp 2029 par 2.000 dollars

Notée "BBB+" en catégorie "investment grade" chez Standard & Poor’s, l’obligation que s’engage à rembourser dans sept ans le géant minier Newmont Goldcorp permet de tabler sur un rendement annuel de 4,35% sur base d’un cours de 90,50% du nominal.

Issu du mariage à dix milliards de dollars entre Newmont Mining et Goldcorp en 2019, ce leader mondial dans la production d’or revendique une capacité de production pouvant aller jusqu’à huit millions d'onces par an.

Egalement actif dans la production de cuivre, d’argent, de zinc et de plomb, la multinationale est présente en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Australie et en Afrique.

Volkswagen Leasing 2029 par 1.000 euros

Par coupure de 1.000 euros cette fois mais toujours avec un rating "BBB+", l’obligation Volkswagen Leasing remboursable en 2029 est un parfait exemple de ce que constitue une obligation « fiscalement avantageuse » pour l’épargnant belge.

Le cours de cette obligation affiche une décote de 14 points sous les 85% du nominal, portant son rendement annuel à 2,97%.

Volkswagen Leasing est la société qui exploite l'activité de leasing pour les véhicules neufs et d'occasion des marques du Groupe Volkswagen.

Fnac Darty 2024 par 100.000 euros

Notée en catégorie "high yield", sur base d’un rating "BB+" chez Standard & Poor’s, l’obligation Fnac Darty à maturité 2024 affiche une décote de quatre points autour des 96% du nominal.

Emise par l’alliance propriétaire des enseignes Fnac, Darty, Natures & Découvertes ou encore Vandenborre, la valeur permet dès lors de tabler sur un rendement annuel à l’échéance de 3,66%.

Attention, l’investissement est cette fois plus conséquence, fixé à 100.000 euros en nominal. Bon à savoir, le coupon a été payé il y a quelques jours. Les intérêts courus à débourser sont donc réduits au maximum.

En 2021, le groupe coté a généré pour la première fois un chiffre d’affaires de huit milliards d’euros, assorti d'un bénéfice net en très forte hausse à 160 millions d’euros.

ThyssenKrupp 2025 par 1.000 euros

Notée "BB-" sur l’échelle de notation de Standard & Poor’s, l’obligation que s’engage à rembourser en 2025 par le conglomérat allemand peut être achetée à un cours indicatif de 99,60% du nominal.

Accessible au plus grand nombre puisque libellée par coupures de 1.000 euros, la valeur permet de tabler sur un rendement annuel de 3%.

Basé en Allemagne, ThyssenKrupp est un conglomérat industriel diversifié opérant dans environ 79 pays avec un chiffre d’affaires de 34 milliards d’euros, sur base des derniers résultats annuels disponibles. Les activités du groupe s’étendent de l’acier aux sous-marins, en passant les matériaux de construction et l’ingénierie.