Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

L'obligation Coinbase 3,625% 2031 en dollar rattrapée par la chute des cryptomonnaies

Les obligations Coinbase ont dégringolé ces dernières heures sur le marché secondaire. La baisse est semble-t-il liée à la tempête que connaît le marché des cryptomonnaies.

Coinbase est en fait présent sur le marché secondaire avec deux souches obligataires, la première d’une maturité égale au 1er octobre 2028, la deuxième arrive à échéance en 2031.

Pour ne citer qu’elle, l’obligation Coinbase 3,625% 2031 s’échange désormais aux alentours de 58,64% du nominal sur le marché secondaire, contre 68% la semaine dernière. Autrement dit, au cours actuel, l’investisseur positionné sur ce titre bénéficie d’un rendement de 10,78%, par coupures de 2.000 dollars et pour un rating "BB+" (High yield) chez Standard & Poor’s.

Si la rémunération peut sembler "attractive", elle reflète aussi l’importante prime de risque désormais exigée par les investisseurs pour accepter de prêter leur argent à la plateforme de cryptomonnaies. On peut les comprendre alors que Coinbase est directement impacté ces dernières heures par le ressac qui touche les devises numériques.

Les cryptos délaissées, le dollar actif refuge

En fait, Coinbase est une plate-forme d’échange de cryptomonnaies (bitcoin, ether, luna…) qui encaisse une commission quand les investisseurs achètent ou vendent ces devises digitales. Or ces dernières heures, l’ensemble de la planète crypto vit des heures particulièrement difficiles avec des Bourses mondiales qui voient rouge (ou qui broient du noir, c’est selon) dans la perspective de politique monétaire de plus en plus restrictive de la part des banques centrales, Fed en tête.

Si, dans ce contexte, les investisseurs se tournent vers des actifs refuges comme le dollar, les actifs les plus à risque comme les cryptos encaissent le plus la défiance des investisseurs qui les délaissent, ce qui se traduit par des chutes spectaculaires. À telle enseigne que Celsius, un prêteur de cryptomonnaies, a déclaré ce lundi qu’il suspendait tous les retraits, échanges et transferts entre comptes en raison de "conditions de marché extrêmes". Un autre acteur du secteur, Binance, a également temporairement suspendu les retraits de bitcoins.

Récession, licenciements, "hiver des cryptos"...

Par ricochet, Coinbase souffre également. Elle est d’autant plus impactée que l’entreprise a été aussi contrainte ces dernières semaines de revoir ses plans d’expansion, dans un contexte déjà tendu pour le monde de la crypto après la débâcle en mai du "stablecoin" (*) TerraUSD.

Les résultats du premier trimestre de Coinbase, publiés début mai et marqués (notamment) par une chute de 53% du chiffre d’affaires d’un trimestre à l’autre, avaient aussi été mal accueillis par les créanciers obligataires.

Ces dernières heures, Coinbase en a remis une couche en annonçant la suppression de 18% de ses effectifs (environ 1.100 postes), le patron Brian Amstrong citant le changement rapide des conditions économiques, une croissance trop rapide et la nécessité de contrôler les coûts. "Nous semblons entrer dans une récession après un boom économique de plus de 10 ans", a indiqué Amstrong dans un message à son personnel. "Une récession pourrait conduire à un autre hiver pour le monde de la crypto et pourrait durer pendant une période prolongée", a-t-il ajouté.

 

(*) Un 'stablecoin' est une cryptomonnaie dont la valeur est fixée en générale à 1 dollar, cette parité étant destinée à rester stable grâce à des algorithmes informatiques.