Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

L'obligation John Deere 3,4% 2025 par 1.000 dollars disponible sous son prix d'émission

Le constructeur américain de machines agricoles a récolté, début juin, pour l’équivalent de 1,5 milliard de dollars sur le marché primaire, à travers deux nouvelles souches obligataires. Ces obligations émises par la structure John Deere Capital Corp. sont libellées par coupures de 1.000.

Emetteur Coupon Maturité Coupure (en USD) Taille (en USD)
John Deere Capital Corp. 3,4% 06/06/2025 1.000 1 milliard
John Deere Capital Corp. 3,9% 07/06/2032 1.000 500 millions

Ces obligations cotent désormais sur le marché secondaire. Il y a ainsi par exemple moyen de se procurer l’obligation John Deere Capital Corp. d’une durée de 3 ans à 98,97% du nominal. Le cours est donc en légèrement baisse par rapport au prix d’émission de 99,98%. Ceci étant, l’investisseur bénéficie d’un rendement de 3,77%, sur base d’une maturité égale au 6 juin 2025 et un coupon de 3,4%.

Le coupon est versé semestriellement (1,7% à chaque fois), avec un premier paiement le 6 décembre 2022.

Priorité au maintien du rating

Quant aux ratings, ils placent cet emprunt parmi les titres de dettes plutôt bien notés. En effet, Moody’s attribue une note "A2", S&P et Fitch un rating "A", dans la catégorie "Investment grade" donc et en ligne avec les notations du groupe John Deere.

Le constructeur américain considère le maintien de ses ratings au niveau "A" comme une priorité par rapport au dividende, ou aux rachats d’actions propres, lit-on sur le site internet de l’entreprise. John Deere entend, en effet, "gérer son bilan, y compris les liquidités, pour soutenir une notation qui donne accès à des mécanismes de financement à court et à long terme à faible coût et facilement disponibles".

Le groupe américain s’appuie sur une série de structure pour assurer le financement de ses activités. John Deere Capital Corp. est l’une d’entre elles et parmi les plus importantes. C’est notamment cette entité qui est chargée d’émettre de la dette à destination de la clientèle "retail", accessible donc par petites coupures.

Excavatrices, tracteurs, moissonneuses-batteuses…

Fondée en 1837 par John Deere, un forgeron américain qui avait développé une charrue spéciale, la société éponyme s’est hissée depuis lors parmi les premiers acteurs de son secteur à travers le monde.

Elle propose une vaste gamme de produits, principalement à destination du secteur agricole, mais pas seulement. En effet, le groupe américain s'adresse aussi aux secteurs de la construction, de l’industrie forestière et aux jardiniers. John Deere a ainsi développé, par exemple, des excavatrices, des tracteurs et des moissonneuses-batteuses reconnaissables à leur lignée verte soulignée de jaune.

Ceux-ci lui ont permis d’atteindre un chiffre d’affaires d’un peu plus de 44 milliards de dollars pour son dernier exercice annuel clôturé le 31 octobre 2021. Cela représente une hausse de 24% sur un an. La progression du bénéfice net est plus spectaculaire encore: +117% en douze mois pour flirter avec 6 milliards.

John Deere qui tire l’essentiel de son chiffre d’affaires des États-Unis et du Canada a relevé sa prévision de bénéfice pour son exercice 2022, lors de la présentation de ses derniers résultats trimestriels (le 20 mai). Il anticipe désormais entre 7 et 7,4 milliards de dollars, contre une fourchette précédente (déjà revue à la hausse) comprise entre 6,7 à 7,1 milliards.