Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Nette progression pour l’obligation Adler Real Estate AG 3% 2026 en euro

L’obligation Adler Real Estate AG d’une durée résiduelle de 4 ans a fortement progressé ces derniers jours, passant de 65% du nominal à la mi-novembre à près de 78% actuellement, bon pour un rendement de l’ordre de 11%.

L’annonce par la société allemande spécialisée dans l’immobilier résidentiel d’un accord avec un groupe de créanciers peut expliquer le regain d'intérêt pour l'obligation d'une échéance fixée au 27 avril 2026 et d'un coupon de 3%.

Plus précisément, dans un communiqué publié ce vendredi 25 novembre, Adler Real Estate, sa maison-mère Adler Group et une autre filiale Consus Real Estate, indique avoir atteint un accord avec certains de leurs créanciers obligataires, pour fournir aux sociétés du groupe Adler de nouveaux financements.

Stabiliser le bilan

Sans trop rentrer dans les détails financiers, l’accord prévoit la mise à disposition d'un financement de 937,5 millions d'euros par le biais d’un emprunt garanti. Cet emprunt dont l’échéance est fixée au 30 juin 2025 sera "en particulier utilisé pour refinancer la dette financière du groupe Adler et de ses filiales, y compris les dettes financières d'Adler Real Estate et ses filiales pour un montant de 535 millions d'euros qui viendront à échéance dans les prochaines années", lit-on dans le communiqué.

La mise à disposition du fonds reste soumise à une série de conditions, dont une modification des termes et conditions des obligations Adler Group et Adler Real Estate ou encore la fourniture de la garantie convenue, précise le document.

Les fonds permettront de stabiliser le bilan et l’activité opérationnelle, s’est félicitée Adler Group, la maison-mère d’Adler Real Estate, dans un communiqué publié séparément.

Oxygène financier

L’information a été donc perçue positivement par la communauté financière. Et pour cause, cet accord permet au groupe immobilier allemand de se donner du temps pour faire face aux échéances de court terme, tout en lui évitant de céder d’éventuels actifs dans la précipitation.

Mise en difficultés par la publication, en octobre 2021, d’une enquête de Viceroy Research mettant en cause la solidité financière du groupe immobilier allemand Adler Group et de ses filiales, dont Adler Real Estate, la société tente depuis lors de retrouver un peu d’oxygène financier.

Le groupe et sa comptabilité sont aussi dans le viseur de la Bafin. L’autorité de surveillance financière allemande a récemment indiqué avoir découvert de nouvelles erreurs dans les comptes 2019 de la filiale Adler Real Estate, ce que conteste Adler Group qui a fait appel de la conclusion du gendarme financier allemand.