Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

4 obligations avec très (très) peu d'intérêt courus

Les investisseurs (personnes physiques) résidents belges ont tout intérêt à se tourner vers des obligations pour lesquelles le nombre de jours d'intérêts courus est limité. Oblis revient pour vous sur cette thématique et a sélectionné comme d'habitude, quelques possibilités d’investissement en la matière.

S’il est opportun de se tourner vers ce type d’obligation, c’est essentiellement en regard de la composante fiscale avantageuse. Car si nous revenons régulièrement sur les obligations fiscalement avantageuses en vertu de leur cour inférieur au pair, c’est aussi le cas pour celles qui ont un nombre d’intérêts courus limité.

Prenons l'exemple d'un investisseur qui achète une obligation émise hors de Belgique (*) dont le coupon annuel serait versé dix jours plus tard. Cet investisseur devra non seulement payer les 355 jours d’intérêts courus au vendeur de l’obligation (365 jours moins 10 jours), mais surtout, lors du détachement du coupon, il devra s'acquitter du précompte mobilier de 30% sur le coupon de cette obligation qu'il n'aura finalement détenue que dix jours.

Bon à savoir: le nombre d'intérêts courus est affiché sur toutes nos fiches obligataires.

Jaguar Land Rover: 4 jours d'intérêt

Parmi les obligations ayant détaché dernièrement leur coupon, nous avons épinglé celle remboursable en 2024 par Jaguar Land Rover. Le coupon de 2,20% a ainsi été honoré le 15 janvier dernier par l'alliance qui chapeaute les deux marques cousines. Nécessitant une mise de fond de 100.000 euros en nominal, soit approximativement 96.700 euros sur base du cours actuel de 96,70% du nominal, l’obligation en question est notée "B+" chez Standard & Poor’s et relève donc de la catégorie spéculative. Le rendement annuel à l'échéance atteint par ailleurs 5,50%. A lire : notre article publié cette semaine qui revient sur l’évolution positive des ventes du constructeur.

La nouvelle RCI Banque: 6 jours d'intérêt

Cet article dédié aux obligations limitées en intérêt couru est aussi l’occasion de rappeler que cette catégorie particulière chapeaute également les obligations fraichement émises. Parmi d’autres, nous avons épinglé la nouvelle obligation RCI Banque, le bras financier de Renault, qui vient de lever 750 millions d’euros au détour d’une émission qu’il s’engage à rembourser en 2026 et qui est assortie d’un coupon de 4,625%. RCI Banque, qui est noté "BBB-" chez Standard & Poor’s, a libellé son emprunt par coupures de 1.000 euros.

Walt Disney: 6 jours d'intérêt

En dollars cette fois, coupure de 2.000, le coupon semestriel de l’obligation Walt Disney remboursable en 2031 a été détaché il y a quelques jours. Cette valeur émise par le groupe aux grandes oreilles propose un rendement annuel de 4,30% sur base d'un cours de 89% du nominal. Un cours nettement inférieur au pair qui rend donc l'obligation d'autant plus attractive d'un point de vue fiscal. Walt Disney, qui a repris des couleurs en bourse ces dernières semaines suite au retour aux commandes de Bob Iger, est noté "BBB+" chez Standard & Poor’s en catégorie investissent grade.

ArcelorMittal: 3 jours d'intérêt

Notée deux crans de moins sur l’échelle de notation de Standard & Poor’s, l’obligation émise par le leader mondial de la sidérurgie a elle aussi détaché son coupon de 3,60% il y a quelques jours. Accessible elle aussi au plus grand nombre puisque libellée par coupures de 2.000 dollars, la valeur peut-être achetée à un cours de 98% du nominal, ce qui porte son rendement annuel de 5%.

Nota Bene

(*) En ce qui concerne les obligations émises en Belgique, l’acheteur obtiendra généralement une compensation à concurrence du précompte mobilier afférent à la partie de l’année pendant laquelle il ne détenait pas l’obligation.