Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Une récolte meilleure que prévu pour Tereos sur le marché obligataire

Carton plein pour Tereos sur le marché primaire obligataire. Le groupe coopératif, deuxième sucrier mondial, a levé plus de fonds que prévu grâce à une demande soutenue pour son nouvel emprunt d’une durée de cinq ans.

Le montant de l’opération a été arrêté à 350 millions d’euros, contre 300 millions initialement visés, "en raison d’une forte demande des investisseurs et d’une réponse positive du profil de crédit de Tereos", selon un communiqué de l’entreprise.

Tereos met le prix

Il faut dire que le groupe y a mis le prix en proposant un généreux coupon de 7,25% pour cette nouvelle obligation à échéance 15 avril 2028 et émise au pair (100% du nominal).

Les derniers prix observés sont plutôt bien orientés avec un cours de l’ordre de 100,62%, correspondant à un rendement de 7,10%.

La coupure est de 100.000 euros pour un rating "BB-" chez Standard & Poor’s, dans la catégorie "High yield" (spéculative).

L’emprunt est logé au sein de Tereos Finance Group 1 SA, une structure du groupe Tereos.

Les fonds serviront à refinancer des obligations existantes à échéance 2023, a déclaré le groupe sucrier, mais pas seulement. En effet, le cash collecté sera aussi consacré aux frais généraux de fonctionnement.

Plus de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Groupe coopératif, Tereos rassemble 12.000 associés coopérateurs et ses principales activités sont la production et la commercialisation de sucre et produits sucrants, d’alcools, d’amidon, de protéine de blé et de bioénergie.

Grâce à ses 48 sites industriels, une implantation dans 18 pays et l’engagement de ses 23.000 collaborateurs, Tereos a réalisé un chiffre d’affaires de 5,09 milliards d’euros sur son exercice décalé 2021/2022 (clôturé fin mars 2022), en hausse de 18% à taux de change courant.

Nouvelle stratégie

Lors de la présentation de ses résultats, Tereos a fait le point sur sa nouvelle stratégie qui passe notamment par une amélioration de la rentabilité, la génération d’un flux de trésorerie positif, une réduction de l’endettement ou encore une meilleure rémunération de ses coopérateurs. Le groupe souhaite ainsi tourner la page d’une stratégie concentrée sur les volumes et la croissance externe.

S&P et Fitch relèvent les notes

Ces résultats annuels ont incité les agences de notation S&P et Fitch à relever les notations du groupe en juillet 2022. La cote attribuée par S&P est passée de "B+" à "BB-" et celle attribuée par Fitch de "BB-" à "BB".

S&P a indiqué être confiant sur la capacité du groupe à protéger ses marges dans un contexte d’inflation des coûts.

De son côté, Fitch a notamment affirmé sa confiance dans le maintien d’un niveau de levier d’endettement plus faible.

A cet égard, on retiendra que la dette nette de Tereos représentait 2,4 fois l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) fin septembre 2022, en baisse par rapport au niveau de fin mars 2022 (3,5x) et de mars 2021 (5,5x), sur base des derniers résultats disponibles.