Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Voici les nouvelles obligations attendues

Oblis vous dévoile quelques-unes des opérations dans le pipeline du marché primaire obligataire. Certaines de celles-ci pourraient être bouclées assez rapidement. À noter que les obligations récemment émises sont reprises dans notre sélection.

TDC NET - L’opérateur télécom danois TDC Net sollicite les investisseurs à travers l’émission d’un emprunt obligataire en euro et d’une taille attendue entre 500 millions et un milliard d’euros. Les fonds devront être remboursés au plus tard en 2030, soit dans sept ans. Les obligations ont le statut de "sustainability linked bonds" (SLB), c’est-à-dire des obligations dont les caractéristiques (le montant du coupon par exemple) varient en fonction de la réalisation d’objectifs de durabilité prédéterminés. TDC Net est présent dans la téléphone fixe et mobile. Il propose également des connexions internet à travers la fibre optique et la 5G.

NORWEGIAN CRUISE LINE HOLDINGS - NCL Corporation, une filiale de Norwegian Cruise Line Holdings est en passe de boucler l’émission d’un emprunt de 600 millions de dollars rémunérés  par un coupon de 8,375% et arrivant à échéance en 2028. La période de souscription sera bouclée le 2 février. La Norwegian Cruise Line est une compagnie maritime américaine de navires de croisière, basée en Floride.

IQERA - La société française active en acquisition et gestion de créances vise l’émission d’un emprunt d’une taille minimale de 425 millions d’euros et d’une durée de quatre ans, selon des données Bloomberg. L’opération s’inscrirait dans le cadre de la cession du spécialiste du recouvrement de créances par son actionnaire de contrôle, le fonds de private equity BC Partners. Iqera emploie un total de 2.400 personnes sur ses dix sites répartis à travers le monde.

TELECOM ITALIA - La société de télécommunications Telecom Italia a démarré le placement d’au moins 500 millions de dollars d'obligations pour refinancer de la dette à court terme. Les nouvelles obligations ainsi émises auraient une durée de 5 ans. Le coupon est attendu aux alentours de 7%, selon des données Bloomberg.

OCP - L’entreprise marocaine OCP va-t-elle solliciter le marché obligataire ? La question mérite d’être posée alors que l’agence Moody’s a attribué un rating à l’entreprise spécialisée dans la production de produits phosphatés et d’engrais. C’est le premier rating jamais accordé par Moody’s à OCP. Il est de "Baa3", dans la catégorie "Investment grade". La perspective associée à cette notation est "stable". OCP est le plus grand producteur d'engrais à base de phosphate au monde en termes de capacité, avec des opérations intégrées et un accès exclusif à environ 70 % des réserves mondiales prouvées de phosphate, rappelle Moody’s. OCP a réalisé un chiffre d’affaires de 84.300 millions de dirhams en 2021 (+/- 7,6 milliards d’euros).

Rendez-vous sur Oblis ces prochains jours, pour plus d’informations sur ces nouvelles obligations.