Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Van maandag tot vrijdag vanaf 08u30 tot 18u

Toegang klant

Airbus: les analystes parient sur un rebond

Gravement touché par la crise sanitaire, Airbus n'a que peu rebondi depuis ses plus bas annuels. L'action affiche toujours une décote de 55% en regard de ses niveaux du début d'année, lorsqu’elle caracolait à 140 euros l’action, contre 61,7 euros jeudi soir à la clôture des marchés.  

En temps normal, une telle décote ne pourrait que séduire sachant le potentiel et le leadership mondial du géant de l’aviation. C’est sans compter bien sûr sur la pandémie et son lot d’incertitudes qui sont venus mettre à plat l’entièreté de la filière aérienne.    

Dans un tel contexte, les signes d'amélioration sont toujours bons à prendre. Cette semaine, le constructeur français a annoncé une commande ferme de quatre A320neo de Sky Express. La jeune compagnie athénienne rejoint à cette occasion le cercle des 430 opérateurs d'Airbus dans le monde.  

Il s’agit pour l’avionneur de la première commande ferme depuis août, laquelle vient arrondir les 300 ventes nettes signées sur les neuf premiers mois de l’année (soit plus du double en glissement annuel).

Si les ventes d'avions commerciaux sont donc supérieures à ce qu'elles étaient il y a un an, la donne est toutefois différente en termes de livraisons et révèle la brutalité de la crise.

Car même si l’avionneur a connu son meilleur mois de l’année en septembre (57 livraisons), de janvier à septembre, ses livraisons ont chuté de 40% à 341 appareils, a-t-il annoncé ce mercredi.

Et pour cause, les clients d'Airbus (les transporteurs aériens) accusent de lourdes pertes en raison du confinement de la population et la restriction des voyages à l'international, et préfèrent par prudence, reporter leurs livraisons. Airbus a annoncé de son côté un plan de restructuration prévoyant la suppression de 15.000 postes dans le monde, dont 5.000 en France.

Les analystes croient au rebond

Malgré l’incertitude qui entoure le secteur aérien (le gouvernement australien vient par exemple d’interdire à ses concitoyens de voyager en dehors de ses frontières en 2021), un rebond d’Airbus en bourse est envisagé par la communauté des analystes. Celle-ci table sur un cours de 80,7 euros à un horizon de douze mois. Sur base d’un cours actuel de 61,7 euros, cela révèle un potentiel de 30% (*).

Avec un target price de 89 euros, Oddo compte parmi les plus optimistes. A l’approche des résultats trimestriels fin octobre, le bureau d’analyse franco-allemand anticipe un retour dans le vert du bénéfice opérationnel (930 millions d'euros) et des ventes de 11,6 milliards d'euros.  

Moins optimiste (target price de 68 euros), Barclays s’attend à ce que la plupart des investisseurs se focalisent sur les perspectives en matière de consommation de cash et la capacité du constructeur à en générer en 2021, année de tous les dangers. 

En marge de la publication des chiffres de commandes et de livraisons rendue publique cette semaine, le courtier allemand Berenberg a relevé sa recommandation à "acheter" (objectif de 76 euros), estimant que l'existence d'une opportunité sur le titre était désormais évidente. Bank of America maintient elle sa recommandation d'achat sur le titre, tout en majorant son objectif de cours de 84 à 86 euros. 

 

Airbus en bref

Géant européen dans le secteur aéronautique, Airbus rivalise au niveau mondial avec l’américain Boeing. Le constructeur propose une gamme d’appareils disposant de 100 à plus de 600 sièges, dont l’A320neo, les A330 et l’emblématique A380.  

Best-seller de l’histoire de l’aviation, la famille A320neo permet notamment de réaliser des économies de carburant de 20% et affiche une réduction de l'empreinte sonore de 50% par rapport aux avions de générations précédentes. 

Airbus construit également des hélicoptères et des équipements pour le secteur de la défense et de l’espace.

En 2019, Airbus, dont l’Etat détient 11% du capital, a réalisé un chiffre d’affaires de 70,5 milliards d’euros et un résultat d’exploitation de 6,9 milliards. Le groupe a par ailleurs bouclé l’exercice sur un nombre record de 863 avions commerciaux livrés.

Si l'action Airbus vous intéresse, n'hésitez pas à nous communiquer vos ordres d'achat au +32 (0) 2 533 22 40 ou via info@goldwasserexchange.be

Note : (*) Sur base des analystes répertoriés par Bloomberg