Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Van maandag tot vrijdag vanaf 08u30 tot 18u

Toegang klant

Mithra, Melexis, Miko, Tesla... le point sur la tendance boursière

Après avoir bouclé le premier trimestre sur des gains proches des 10%, les marchés européens continuaient leur marche en avant en ce 1er avril. Soutenu par Umicore, Telenet ou Solvay, le BEL 20 grimpait de près de 1% au-dessus des 3.900 points.

Deuxième séance dans le rouge pour Mithra. Hors indice BEL 20, Mithra Pharmaceuticals lâchait encore près de 2% à la mi-séance sous les 27 euros. Hier déjà, le titre se voyait impacté par l’annonce de la réduction par Marc Coucke de sa participation. Le milliardaire détient désormais 11,5% du capital de la biotech liégeoise active dans la santé féminine, contre 15,1% précédemment. La valeur, sortait pour rappel de plusieurs séances de fortes hausses, en marge de révisions positives du côté des analystes d’ING et de KBC Securities.

Miko à l’équilibre. Très peu de mouvement (comme souvent vu sa faible valorisation) sur l’action du spécialiste belge du service café et de l'emballage plastique Miko, qui faisait l’objet d’une attention particulière sur Oblis ce lundi. La valeur avait été partiellement suspendue hier, après l’annonce par le groupe bicentenaire de la cession de sa division d’emballages plastiques (Miko Pac) à son homologue allemand Paccor. Une transaction qui devrait booster de 110 millions les finances du groupe.

Du vert, du vert et encore du vert à Wall Street. Outre-Atlantique, ceux qui font office de perdants de la rotation sectorielle (Apple, Amazon, Tesla …) observée au premier trimestre sont attendus en nette hausse à l’ouverture. Tesla devrait une nouvelle fois se distinguer après sa solide performance d’hier (+5%). Le constructeur semble surfer sur les annonces du Président américain Joe Biden, dont le plan d’investissement massif dévoilé hier soir prévoit une enveloppe de 174 milliards de dollars consacrée à la transaction énergétique du secteur automobile. Au menu : des incitants fiscaux à l’achat, la construction d’un réseau d’un demi-million bornes de recharge d’ici à 2030, ou encore, l’électrification des bus scolaires.  

Les semi-conducteurs à la fête. Joe Biden prévoit également des investissements conséquents dans les semi-conducteurs (présents dans les composants électroniques). En parallèle de prévisions optimistes du fabricant américain Micron Technology, les valeurs européennes du secteur bénéficiaient de cet effet sectoriel. C’est le cas d’Infineon Technologies, de BE Semiconductor ou encore de Melexis, l’action qui a fait son entrée dans le BEL 20 dernièrement et qui prenait jusqu’à 2% en cours de séance à 92 euros. A noter qu’après Intel et face à la pénurie de semi-conducteur, le géant asiatique TSMC a dégainé à son tour son propre plan de relance, via une enveloppe de 100 milliards de dollars.