Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

La valeur de la semaine : Johnson & Johnson

Focus cette semaine sur Johnson & Johnson, le géant américain des produits pharmaceutiques et d’hygiène.

Le groupe basé dans le New Jersey et fondé en 1886, se revendique comme le plus grand spécialiste de la santé au monde, avec 134.000 personnes employées à travers 250 compagnies opérationnelles dans un total de 60 pays.

Il est structuré en trois pôles d’activités : les produits de consommation, les produits pharmaceutiques et les dispositifs médicaux. Le shampoing pour bébés Johnson’s, les soins pour la douche « Le Petit Marseillais », la crème pour la peau Neutrogena, l’antiallergique Zyrtec, le produit pour brûlures d’estomac Pepcid ou encore les bains de bouche Listerine sont quelques-unes des marques commercialisées par la firme américaine.

Précisons que les sociétés du pôle Produits pharmaceutiques sont regroupées sous un même nom : Laboratoires pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson. Elles développent des médicaments dans le domaine des maladies cardiovasculaires et du métabolisme, l’immunologie, les neurosciences, l’oncologie…

Une facture de 30 milliards de dollars pour Actelion

C’est dans cette entité qu’a été logée l’acquisition du groupe suisse Actelion Pharmaceuticals pour près de 30 milliards de dollars, annoncée en janvier 2017 et finalisée l’été dernier. La cible devrait contribuer positivement au chiffre d’affaires et au bénéfice par action de J&J dans les comptes de l’exercice 2017.

En matière de résultats justement, Johnson & Johnson a relevé, lors de la publication de ses résultats trimestriels, ses prévisions en termes de chiffre d’affaires. Il est attendu dans une fourchette comprise entre 76,1 et 76,5 milliards de dollars contre 75,8 et 76,1. Le bénéfice par action, la référence à Wall Street, devrait se situer entre 7,25 et 7,30 dollars contre 7,12 à 7,22 précédemment.

Au troisième trimestre, le groupe a vu ses ventes progresser de 10% à 19,65 milliards et le bénéfice par action s’établir à 1,90 dollar, mieux que les attentes du marché.

Un contexte plutôt favorable donc pour l’action qui affiche une belle progression ces dernières années. Sa cotation tourne actuellement autour de 141 dollars, ce qui porte la capitalisation boursière de l’entreprise à plus de 373 milliards de dollars.

En matière de prévisions, 13 analystes répertoriés par l’agence Bloomberg considèrent qu'il faut acheter l'action, 10 pensent qu'il faut la garder et 3 recommandent de vendre. Ensemble, ils anticipent un cours médian de 146 dollars pour l’action d’ici 12 mois.

 

Moody’s et S&P confirment la note

Johnson & Johnson est une des rares entreprises à encore bénéficier d’un rating « AAA », la meilleure note disponible, malgré l’acquisition d’Actelion. S&P et Moody’s l’ont confirmé à ce niveau (affublée d’une perspective stable) dès l’annonce de l’achat de la société de biotechnologie.

Les perspectives de notation de la société sont stables et Johnson & Johnson conserve sa note de crédit compte tenu de sa grande taille, de sa diversité et de ses marges bénéficiaires élevées, a alors déclaré Moody's Investors Service dans un communiqué.

Sur le marché secondaire, parmi les obligations émises par le groupe américain, on peut épingler deux souches obligataires dont le coupon sera versé dans quelques jours, le 15 janvier.

=> L’obligation Johnson & Johnson à échéance 15 janvier 2028 et d’un coupon de 2,9% est disponible à 100,47% du nominal, correspondant à un rendement de 2,85%.

=> Offrant une rémunération de 3,5%, l'obligation à échéance 15 janvier 2048 est disponible à 102%. De quoi tabler sur un rendement de 3,39%.

La coupure est de 2.000 dollars à chaque fois.

Précisons qu’en passant par les services de Goldwasser Exchange, il est possible d’acquérir déjà ces titres ex-coupon, ou encore sans intérêts courus à verser.

Sources

Johnson & Johnson Maintains Top Moody’s, S&P Credit Ratings (Bloomberg.com)

Johnson and Johnson: résultat meilleur que prévu, prévisions relevées (Zonebourse.com)