Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Telenet: nette hausse des rendements obligataires

Au même titre que l’action de l’opérateur flamand des télécoms, les obligations Telenet ont lâché plusieurs points ces dernières semaines, avec des rendements qui dépassent désormais les 4% en euro.

A titre d’exemple, l’emprunt remboursable dans dix ans par Telenet Finance Luxembourg Notes SARL, une société de financement établie par Telenet*, se traite bien en-dessous de son prix d’émission de novembre dernier, autour des 95% du nominal, portant son rendement annuel à plus de 4% en euro.

L’émetteur avait également placé en novembre une émission de même échéance libellée en dollar, dont le rendement annuel dépasse lui les 6%, sur base d’un cours de 94%.

Nous précisons que les investisseurs résidents belges ne peuvent acheter ces deux titres.

 

 

Rachat de Brutele ?

Si cette baisse sensible des cours peut s’expliquer par la correction observée sur le marché de la dette spéculative, l’opérateur flamand des télécoms étant pour rappel noté « BB+ » chez Fitch, elle ne saurait toutefois éluder certaines évolutions propres à Telenet.

Les rendements des emprunts sous-revue ont ainsi atteint un pic aux alentours du 20 juin dernier, moment coïncidant avec la sortie de rumeurs selon lesquelles l’opérateur aurait adressé par courrier, une offre de rachat au conseil d'administration du câblo-distributeur public Brutele, lequel regroupe pour rappel six communes bruxelloises et 24 wallonnes.

L’action Telenet, répertoriée au sein du BEL20, n’est elle aussi pas en reste. Entre son plus haut niveau annuel et son point bas atteint le 20 juin dernier, elle a abandonné près de 40%, effaçant au passage plusieurs milliards d’euros de capitalisation boursière.

Si elle avait violemment décroché en début d’année, lorsque le CEO de l’entreprise John Porter avait anéanti l'espoir des actionnaires de percevoir un dividende cette année, l’action accusait encore le coup à l’annonce de l’arrivée potentielle d’un nouveau venu dans le mobile sur le territoire belge. Selon ING, le titre serait également impacté par les inquiétudes concernant la régulation sur le marché des câbles.

Dernièrement, KBC Securities soulignait dans les colonnes de L’Echo que l’opérateur avait refinancé avec succès son portefeuille de dettes. Les émissions obligataires mentionnées ci-dessus ont d’ailleurs permis de rembourser, par anticipation, un emprunt à échéant 2027, qui était assorti d’un coupon plus élevé.

Ces refinancements, conjugués à la génération de trésorerie attendue, laissaient dire à la banque que Telenet est dans une position relativement confortable pour lancer un programme de rachat d’actions, ce qui a d'ailleurs été annoncé le 25 juin dernier.

On notera que ce matin, Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur l'action à "surpondérer", tenant compte de la reprise de la politique de rémunération des actionnaires et du scénario d'une inflexion attendue des revenus au second semestre. L'objectif de cours est de 60,20 euros.

 

Note et source

(*) Les obligations ne seront garanties ni par Telenet Group Holding NV, ni par Telenet NV, ni par aucune de leurs filiales.

L'Echo, Telenet lance une offre sur Brutele pour rafler tout le câble bruxellois