Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Frontier Communications publie ses résultats, l’obligation 2023 progresse

Retour sur les résultats trimestriels de Frontier Communications, un leader dans la fourniture de services de communication aux communautés urbaines, suburbaines et rurales dans 29 états des États-Unis.

L'opérateur télécom a fortement réduit sa perte au deuxième trimestre, à 18 millions de dollars contre 662 millions un an avant. Par action, cela représente respectivement 92 centimes et 9,2 dollars. Elle reste toutefois supérieure au 0,72 dollar par action attendu par le consensus de marché.

Le chiffre d’affaires est conforme aux anticipations des experts, à 2,16 milliards de dollars. Il est en repli de 6% sur un an et de 1,7% par rapport au trimestre précédent, ce qui s’explique par des éléments liés à la saisonnalité, a déclaré la direction dans son communiqué.

Le groupe est parvenu à maintenir une évolution favorable au niveau de ses abonnés. Et la tendance sous-jacente devrait encore s’améliorer « plus tard au cours du second semestre, une fois la saisonnalité de l’été derrière nous », a déclaré Dan McCarthy, président et CEO.

Sur le plan de sa clientèle particulière, Frontier Communications a réussi à ralentir le taux de désabonnement et à améliorer le revenu moyen mensuel par utilisateur, à 85,28 dollars le 30 juin 2018 contre 80,38 dollars le 30 juin 2017.

La compagnie a également atteint son objectif de réaliser 350 millions de dollars de réductions de coûts au deuxième trimestre, en ligne avec les objectifs fixés.

Le free cash-flow opérationnel (la trésorerie librement disponible) s’élevait à 351 millions de dollars à la fin du mois de juin, correspondant à un total de 721 millions sur les quatre derniers trimestres. Le management s’est fixé comme objectif d’atteindre 800 millions de dollars en 2018.

Les autres prévisions annuelles sont confirmées, comme l’engagement à « réduire la dette et à améliorer le profil d’endettement financier ».

Ces annonces ont été perçues de manière positive sur le marché obligataire. L’obligation Frontier Communications a progressé de plusieurs points pour valoir 73,47% du nominal, correspondant à un rendement de 15,64%, sur base d’une maturité égale au 15 janvier 2023 et d’un coupon de 7,125%.

Si l’obligation présente des atouts dans le cadre d’un achat – il y a peu d’intérêts courus à débourser et le titre, disponible sous le pair, est intéressant sur le plan fiscal pour l’investisseur belge – il faut tenir compte de l’aspect particulièrement risqué de l’emprunt. S&P lui attribue en effet un rating « CCC+ ».