Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

L'année 2019 sous de meilleurs auspices pour Altice Europe

176% c’est la progression réalisée par l’action Altice Europe depuis le début de l’année qui se hisse au passage, selon Bloomberg, parmi la meilleure progression de l’indice large paneuropéen Stoxx 600, un baromètre regroupant les 600 principales capitalisations boursières européennes.

L’action Altice Europe, qui est membre de l’indice Stoxx 600 depuis la séance du 23 septembre, valait 1,70 euro en début d’année. Elle en vaut désormais 4,70. Il faut toutefois relativiser, avertit Bloomberg. Le rebond intervient après une année 2017 noire pour les actionnaires, suite à de vives inquiétudes liées à l’endettement d’Altice Europe, elles-mêmes le reflet des interrogations sur l’évolution des activités commerciales en France (la principale source de revenus pour l’opérateur télécom), suivie d’une forte reprise alimentée par la scission des activités américaines.

Ces neufs derniers mois, les cessions d’actifs misent en œuvre pour réduire la dette et le programme de refinancement obligataire, ont pris le relais pour soutenir le titre, avance l’agence économique et financière. Le groupe dirigé par Patrick Drahi a aussi profité des bonnes nouvelles opérationnelles de sa filiale française SFR, de la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque centrale européenne et de l’appétit des investisseurs pour le rendement (quitte à reléguer au second plan la composante ‘risque’), pour refinancer une dette à long terme qui représentait 5,2 fois le résultat brut opérationnel à fin juin.

Altice France, une structure d’Altice Europe, a ainsi levé des fonds le 16 septembre pour l’équivalent de 2,55 milliards d’euros d’obligations seniors garanties, une somme supérieure au montant initial visé de 1,55 milliard, « suite à une demande significativement supérieure à l’offre », selon un communiqué du groupe télécom.

Elle a emprunté l’équivalent de 2 milliards d’euros, en dollar et en euro, arrivant à échéance en janvier 2028, à coût moyen exprimé en euro de 3,375%. Altice France a aussi collecté 550 millions d’euros d’obligations à maturité janvier 2025 à un coût de 2,5%, « le plus faible coupon jamais versé », selon l’entreprise. Ces emprunts, qui permettent au groupe télécom d’épargner 65 millions d’euros par an sur le service de sa dette grâce au refinancement d’emprunts existants, sont désormais disponibles sur le marché secondaire.

Pour ne citer qu’elle, l’obligation d’une maturité égale au 15 janvier 2028 et d’un coupon de 3,375% s’échange à 101,78% du nominal, soit un rendement de 3,13%. Cet emprunt est noté « B » par Standard & Poor’s, dans la catégorie des placements spéculatifs.

Sources

The A-Team of stocks is led by a Telco this year : taking stock (Bloomberg.com)

Les communiqués d’Altice Europe