Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Novafives: après la dégradation de la note par les agences de rating, certains passent à l'achat

Novafives a vu son rating dégradé par les agences de notation Moody's et Standard & Poor's. Les analystes de la société de recherche Spread Research, qui se sont entretenus avec la direction du groupe français d’ingénierie industrielle, estiment qu'il y a de la valeur dans les obligations du groupe. 

Au vu de la remontée récente des cours, leur opinion semble partagée. Signe que certains investisseurs, friands de risque, considèrent que celui-ci est suffisamment rémunéré. 

 

 

Pour rappel, Novafives conçoit et réalise des machines, des équipements et procédés pour lignes de production industrielle d'acteurs mondiaux actifs dans plusieurs secteurs : acier, aéronautique, aluminium, automobile, mais aussi ciment, énergie, logistique et verre. Parmi ses clients figurent Boeing, Michelin, Hyundai, Daikin, Severstal, les constructeurs automobiles Daimler, PSA, Jaguar ainsi que la filiale canadienne de la société belge Sonaca. Le groupe, qui comptait 8.700 collaborateurs à fin décembre et un réseau de 100 implantations dans 30 pays, a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires de près de 2 milliards d'euros.

Standard & Poor's a réduit d'un cran la note attribuée à Novafives à B (contre B+). Moody's a procédé à un geste de même ampleur, considérant désormais Novafives digne d'un B3 (contre B2) tandis que les obligations échéant en 2025 sont affublées d'un Caa1 (contre B3). Le groupe s'enfonce donc un peu plus dans la catégorie spéculative.

Moody's explique que le ralentissement de la génération de cash-flow libre, qui a entraîné une hausse du ratio dette nette sur Ebitda, a déclenché la décision de dégrader les ratings. L'agence précise qu'elle ne s'attend plus à ce que Novafives respecte les critères dignes de la catégorie B2 au cours des prochains trimestres.

"A l'exception du second semestre 2018, Novafives a enregistré une baisse constante des commandes enregistrées depuis le niveau record enregistré en 2017", explique Oliver Giani, analyste chez Moody's. Un environnement industriel en déclin, qui nous a amenés à abaisser nos perspectives pour le secteur manufacturier mondial, pourrait créer des défis supplémentaires pour Novafives, a-t-il ajouté.

Les analystes de la société de recherche indépendante Spread Research estiment que le besoin en fonds de roulement s’améliorera sur le second semestre, grâce à une rentrée de cash conséquente liée à la livraison de plusieurs projets dans la logistique. Aussi, la société de recherche prévoit que le chiffre d’affaires devrait rester globalement stable pour les exercices 2019 et 2020, grâce à un bon carnet de commandes notamment sur l’activité logistique. En ce qui concerne la marge d’EBITDA, Spread Research table sur une amélioration grâce à une reprise de la marge brute et une baisse des coûts.

Malgré les dégradations récentes des notations, Spread Research estime que le risque est donc suffisamment rémunéré.

Attention toutefois, s'il y a un impact positif à attendre de l'amélioration attendue des ratios financiers, des conditions de marché plus fragiles et une situation de liquidité difficile pourraient impliquer une certaine volatilité des prix sur le marché secondaire, indique Spread Research.

Actuellement, l'obligation à taux fixe de 5% à échéance le 15/06/2025 affiche un rendement avoisinant 8,50 %.