Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

L’obligation Coty 5% 2026 par 2.000 dollars mieux notée par Standard & Poor’s

L’obligation Coty d’une durée résiduelle de quatre ans est en passe de renouer avec son plus bas niveau annuel. L'emprunt du groupe de cosmétiques annule, par la même occasion, l’essentiel des gains engrangés en réaction aux commentaires de Standard & Poor’s.

Les derniers prix observés de l’obligation Coty portant un coupon de 5% et d’une maturité égale au 15 avril 2026 tournent autour de 92,51% du nominal sur le marché secondaire, proche du seuil de 92% testé en mai dernier. En conséquence, le rendement de cette souche obligataire libellée par coupures de 2.000 dollars et notée "BB-" ("High yield") chez Standard & Poor’s s’élève à 7,3%.

Ratings relevés, perspective positive

Oublié donc les gains enregistrés depuis la mi-juin (cfr graphique) après des commentaires plutôt favorables pourtant de Standard & Poor’s sur le groupe de cosmétiques.

Dans un document, l’agence de notation financière annonce ainsi relever le rating de Coty d’un cran à "B+" contre "B". Par la même occasion, les ratings de la dette senior, dont l’obligation sous revue, grimpent d’un niveau supérieur, à "BB-" contre "B+".

Cerise sur le gâteau, la perspective associée à ces notes est "positive", ce qui signifie qu’un nouveau relèvement des ratings à moyen terme est possible.

"La perspective positive indique que nous pourrions relever la note au cours des prochains trimestres, si la société réalise une croissance à un chiffre de ses ventes tout en maintenant ses marges d'exploitation, démontrant ainsi une performance opérationnelle constante", explique Standard & Poor’s.

Prévisions de résultats confirmées

D’ici-là, les créanciers obligataires tiennent plutôt compte du nouvel environnement de taux d’intérêt, semble-t-il. Celui-ci est caractérisé par une remontée générale des taux, suite aux politiques monétaires plus restrictives initiées par la Fed aux États-Unis et la BCE en Europe, pour tenter de stabiliser une inflation qui n’en finit plus de progresser. La perspective de taux d’emprunt plus élevé a logiquement exercé une pression à la baisse sur le prix des obligations cotées sur le marché secondaire. Émetteur jugé plutôt risqué au regard de son rating, Coty n’a pu échapper au mouvement d’ajustement général, même s’il a réaffirmé, le 13 juin, dans un communiqué, ses prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfice pour son exercice fiscal décalé 2022 (clôturé le 30 juin).

Parfums, cosmétiques, produits de soins...

Fondé à Paris en 1904, Coty développe, fabrique, commercialise et distribue des parfums, des cosmétiques, des produits de soins de la peau et du corps dans le monde entier. Le portefeuille de produits inclut des marques illustres telles que Alexander McQueen, Burberry, Calvin Klein, Davidoff, Gucci, Hugo Boss, pour ne citer qu’elles.

Les produits de la société sont vendus dans plus de 130 pays à travers le monde, ce qui a permis à l’entreprise de générer environ 4,63 milliards de dollars de revenus annuels pour son dernier exercice comptable. Ses derniers résultats trimestriels sont disponibles via ce lien URL.

Cotée à Wall Street, l’entreprise de cosmétiques affiche une capitalisation boursière de l’ordre de 6,6 milliards de dollars.